Ils ne seront au final que huit coursiers à se disputer l’épreuve principale de ce 17e acte après l’exercice des retraits. Troisième dans l’édition 2015 du Barbé, Polar Royale aura à coeur de se relancer en l’absence des deux chevaux qui l’ont précédé ce jour-là mais il devra avoir un oeil sur Love Struck et surtout un certain Nordic Warrior qui n’aura que le poids de son jockey sur le dos.
Le crack de Gilbert Rousset n’avait pas démérité dans la deuxième classique en juin dernier, battu seulement par Bulsara et Top Jet. Même si David avait tout tenter, sa monture n’a pas à rougir de cette prestation, surtout à poids fixe. Le parcours réduit plaide en sa faveur, de même que le fait de recevoir cette fois du poids de Love Struck, son principal adversaires annoncé. Nanti de la corde, une neuvième victoire devrait l’attendre au bout de la ligne droite ce samedi si tout se passe comme prévu.
On pourrait avancer que Love Struck a été une petite déception dans le Barbé. Il faut cependant faire ressortir que la nouvelle unité de Patrick Merven s’était retrouvé enfermée dans le dernier virage et n’avait pu placer son attaque comme elle l’aurait souhaité. Sur sa valeur intrinsèque, Love Struck mérite sérieuse considération, surtout qu’il semble jouir d’une belle condition, comme l’atteste son spurt de jeudi matin. Il incombera à Donnie Brasco de l’aider dans sa tâche. Ce dernier n’a d’ailleurs pas démérité la dernière fois sur le kilomètre. La présence de chevaux rapides devrait lui garantir un bon rythme afin de qu’il fasse valoir sa bonne pointe de vitesse en fin de parcours. Il demeure, du reste, un outsider très valable dans ce lot.
Vainqueur avec la manière il y a trois semaines, Nordic Warrior tente de franchir un nouveau palier en venant se mesurer à quelques-unes des meilleures unités de l’île. Handicapé à seulement 54 kgs, le fils de Captain Al est capable de jouer un vilain tour aux favoris si on le laisse manoeuvrer à sa guise aux avant-postes. Quand on sait qu’il détient la troisième meilleure marque sur la distance cette année, on aurait tort de ne pas croire en ses chances.  
Ce sera finalement Azapel et Soweto Slew qui défendront les couleurs de Ramapatee Gujadhur à cette échéance. Le premier nommé s’est bien illustré cette saison, manquant de peu la victoire à sa dernière incursion. Véloce, il devrait une nouvelle fois se positionner dans le sillage des meneurs avant d’attaquer en fin de parcours. Si son cavalier parvient à bien l’assister sans l’usage de la cravache, il peut éventuellement venir jouer le trouble-fête ici. La tâche s’annonce, en revanche, plus ardue pour Soweto Slew qui n’a plus été revu en compétition depuis le 9 novembre 2013. Même s’il semble dans une bonne condition, on le voit difficilement jouer les premiers rôles pour sa course de rentrée face à des adversaires de taille.
Vincent Allet a porté son choix sur Master Mascus pour cet engagement. La présence de Nordic Warrior risque de sérieusement contrarié ses plans ce samedi, lui qui excelle généralement dans la course à l’avant. Son cavalier a donc tout intérêt à s’assurer d’une meilleure mise en route que le coursier d’Alain Perdrau s’il veut garder ses chances intactes. Nous croyons toutefois Nordic Warrior est plus rapide que lui au démarrage. Greys Inn Control sera, lui, le porte-drapeau de l’entraînement R. Gujadhur. Récemment arrivé en provenance du yard de Raj Ramdin, ce produit de Greys Inn a laissé une très belle impression lors de son training cette semaine. Il paraît certes moins armé que ses adversaires du jour mais il aura une belle carte à jouer en cas de toute défaillance des favoris, lui qui est le light weight de l’épreuve.