The Real Hero du 17e acte, c’est bel et bien Derreck David. Incertain un moment pour ce rendez-vous mardi dernier alors qu’il était dans l’attente du verdict de son appel, la cravache de l’entraînement Rousset a fait feu de tout bois samedi dernier en enregistrant son premier quintuple en carrière pour s’offrir par la même occasion une place dans le Hall Of Fame mauricien aux côtés de quelques noms notoires comme Jeffrey Lloyd, Anton Marcus et Johnny Geroudis. Dans l’exploit du jeune cavalier sud-africain figurait, bien évidemment, le triomphe de Polar Royale dans l’épreuve principale.
Le protégé de Gilbert Rousset n’était cependant pas le favori de l’épreuve, cet honneur étant réservé à Nordic Warrior après son dernier tour de force où il avait relégué à plus de sept longueurs son plus proche adversaire. Avec seulement 54 kgs sur le dos, la majorité des spécialistes s’accordait à dire que le représentant de l’entraînement Perdrau serait un véritable os dur à croquer, d’autant qu’on ne lui voyait aucun concurrent susceptible de le contrarier aux avant-postes.
Cette hypothèse se vérifia dès l’ouverture des boîtes, même si Polar Royale essaya pendant un bref instant de le faire travailler pour la position tête et corde. Le strong galloper d’Alain Perdrau s’installa toutefois aux commandes peu avant le premier passage du but. Polar Royale était dans son dos, suivi de Master Mascus, Azapel, Donnie Brasco, Greys Inn Control, Soweto Slew et Love Struck qui avait hésité au départ. Parti pourtant sur de bonnes bases, Nordic Warrior en remit une couche dans la descente pour compter jusqu’à environ huit longueurs sur le peloton.
L’écart se réduisit certes dans le dernier virage mais on eut l’impression que le meneur en avait gardé encore un peu sous les sabots pour la dernière ligne droite. Polar Royale et Azapel étaient alors lancés à la poursuite du fuyard. Des deux, c’est la monture de David qui se montra la plus percutante en revenant à vitesse grand-V sur le meneur. Sous l’impulsion de son cavalier, Polar Royale pencha cependant sur sa droite, coupant la route à Azapel qui dut être redirigé vers l’extérieur pour poursuivre son effort. Nordic Warrior peina dans les derniers 200m et c’est sans surprise que Polar Royale le rattrapa et le domina dans les dernières foulées, Derreck David se permettant même le luxe de célébrer sa victoire avant le passage du but.
La hiérarchie semble ainsi avoir été respectée dans cette épreuve principale même si Nordic Warrior se serait peut-être montré plus accrocheur si Rye Joorawon n’avait pas présumé de ses forces avec son faible handicap. Azapel s’est bien repris sur la fin mais le but est arrivé trop tôt pour lui. Love Struck n’a, lui, jamais pu défendre correctement ses chances après une mise en route laborieuse. Quant à Polar Royale, il n’en finit plus de gravir les échelons et a démontré, preuve s’il en fallait, que sa troisième place sur le podium de la dernière édition du Barbé était amplement méritée.
Le premier quintuple de la saison est donc à mettre à l’actif de Derreck David  – il compte à présent 20 réalisations – qui en profite pour passer en tête du classement des jockeys devant Brandon Lerena et Jeanot Bardottier qui enregistrent également 20 victoires chacun mais avec moins de premiers accessits. L’entraînement Rousset a été l’autre grand gagnant de cette dernière journée puisqu’il a amassé la coquette somme de Rs 863 000 de stakesmoney qui lui permet de remonter sur le podium derrière Ramapatee Gujadhur, le leader qui compte Rs 6 249 000 de prix remportées. Patrick Merven est, lui, troisième avec des gains de l’ordre de Rs 5 043 500.