Le secrétaire de la Fédération mauricienne de gymnastique (FMG), Bhrij Lutchmun, a suivi un stage d’entraîneur au centre de gymnastique de Johannesbourg du 27 au 30 mars. Ce cours pratique et de théorie a été organisé par l’Education & Training Department de la Fédération sud-Africaine de gymnastique (FSAG). Quatre instructeurs qualifiés, Louis Fourie, Themba Lephuthing, Fikile Jaxa and Candice Cronje, avaient conduit les cours dans certaines disciplines particulières de la gymnastique.
Bhrij Lutchmun, âgé de 24 ans côtoie, le monde de la gymnastique depuis maintenant 10 ans. Il a fait ses débuts sous la férule de Suraj Greedharry au centre de jeunesse de Flacq en 2003. Étant un gymnaste dévoué, il est celui qui a fondé le premier club de gymnastique à Maurice. Ce dernier a été enregistré en 2011 sous le nom de Sly Ninjas GC de Flacq dont il est le président.
Bhrij Lutchmun soutient qu’il souhaite à présent partager ses connaissances aux enfants. D’ailleurs, le stage auquel il a assisté était pour la formation des petits. « J’ai appris plusieurs types d’entraînements tels que la balance. Les instructeurs mettent plus l’accent sur le côté ludique des séances. C’est ce changement d’atmosphère que je veux aussi apporter à mes cours ».
En effet, cette formation comprennait toutes les disciplines qui composent la gymnastique. Bhrij Lutchmun doit désormais présenter un projet dans un délai de trois mois à la FSAG pour une évaluation finale. Par la suite, il recevra un Certificate of Award pour devenir officiellement un entraîneur qualifié de cette instance au mois de mai. Il a également assisté à la 12e édition des championnats d’Afrique de gymnastique qui ont eu lieu au Indoor Sports Centre de l’université de Pretoria. Cette compétition, du 27 au 30 mars, a vu la participation de 12 pays sur du continent.
Bhrij Lutchmun sera donc le premier Mauricien à être détenteur de ce certificat. « J’ai appris la gymnastique aérobique, une discipline qui n’est pas pratiquée à Maurice. Au début c’était un peu compliqué en terre étrangère, mais je me suis facilement adapté par la suite », fait-il ressortir.