Week-End avait bien prévenu que ces fédérations  seront des lourds héritages pour le sport mauricien. Nous n’avons absolument pas tort lorsqu’il est constaté dans quel état se trouve actuellement la Fédération mauricienne de Gymnastique (FMG) et qui dans l’attente d’une reconnaissance de la fédération internationale , d’une «full recognition» de la part du ministère de la Jeunesse et des Sports. Selon les informations de Week-End, qui ont été confirmées par le président Sarvesh Lutchmun en début de journée hier au téléphone deux clubs ont claqué la porte. Il s’agit, en effet que Black River Island Gymnastic Club qui a claqué la porte en raison de la manière dont cette fédération est gérée.
La formation de Étoile du Nord Grand Baie Gymnastic Club pourrait bien emboiter le pas à la formation de Rivière. Selon les informations de Week-End, une réunion des parents avec la direction de ce club au plus tard à la fin de cette semaine prendra les décisions qui s’imposent. La pomme de la discorde serait la manière dont cette fédération est gérée et surtout comment sont conduites les réunions du comité directeur. Il nous revient que Sarvesh Lutchmun ne serait qu’un président paravent — pour ne pas dire prête-nom pour utiliser un terme à la mode ces jours-ci — et n’arrive même pas à diriger les réunions. En fait, selon un membre de ce comité, c’est Cathy Foo Kune, membre du comité, qui dirige les affaires. Le 17 mars dernier lors de l’assemblée générale de la FMG tenue à Flacq, elle aurait selon un membre du comité, balayé d’une revers de main toutes les questions des membres liées à l’organisation de la fédération. Sans compter qu’à un ex-membre de cette fédération, elle aurait indiqué que les affaires de la FMG sont «des private matters» et qu’elle n’a aucune  explication à donner. Sans compter que les réunions du comité directeur de la FMG sont convoquées à la résidence du président à Pont Lardier à Flacq. «Mo perna bureau pas capave fer nanien», a-t-il lancé à Week-End.
«Nous avons appris que le ministère allait mettre à notre disposition Rs 400 000. Mais qu’a fait la fédération de ce budget. Rien, sauf que pour l’heure le président a envoyé son frère, qui est aussi secrétaire de la fédération en stage en Afrique du Sud. Pensez-vous après le seul et unique stage de sa vie Bhrij Lutchmun peut se considérer comme un entraîneur de gymnastique comme il est parti », explique un membre de cette fédération. La pomme de la discorde serait aussi la lenteur de la fédération pour engager les démarches pour que les enfants qui pratiquent cette discipline aient une assurance qui n’ont pas abouti.
Tout comme la décision de la FMG de prendre ses distances avec Iana Morenos, la Russe et ex-gymnastique internationale et olympique qui a relancé cette discipline à Maurice sur des nouvelles bases et qui cherchait à mettre en place une fédération avec les parents de ses éleves. Une démarche qui n’aboutira pas puisqu’elle s’est heurtée avec le duo Nankishor Fakun et Cathy Foo Kune qui avait déjà enregistré une fédération de gymnastique.
Le président de la FMG a confirmé à Week-End que sa fédération a pris ses distances avec l’entraîneur Iana Morenos et que maintenant «mo pé roule roulé.» C’est sans doute dans cet esprit que s’était déroulée la réunion le 12 avril dernier au Empowerment Center de Bel Air Rivière Sèche. Une compétition que les connaisseurs ont qualifié de «coustique»et non de gymnastique.