La Criminal Investigation Division de Grand-Baie, sous la houlette du Detective Inspector Powdur, a ouvert une enquête sur le décès d’une touriste française (54 ans) retrouvée morte par son époux dans leur chambre à l’hôtel Coin de Mire, Bain-Boeuf. Le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, effectuait à la mi-journée l’autopsie de Marie Annick Lucette Joubert, arrivée à Maurice il y a quelques jours.
Selon les informations glanées par Le Mauricien, Marie Annick Lucette Joubert et son époux occupaient la chambre 609 de l’établissement hôtelier Coin de Mire à Bain-Boeuf. L’époux de la défunte s’était rendu au restaurant de l’établissement pour le petit-déjeuner peu après 8 heures. En regagnant sa chambre, il devait constater que son épouse était allongée par terre à côté du lit, face contre le plancher.
L’alerte donnée, la direction de l’hôtel Coin de Mire s’est chargée de faire venir un médecin sur place.  Selon nos renseignements, il est celui qui a confirmé le décès de la ressortissante française.
Mandés sur les lieux, des policiers de Grand-Baie, la Criminal Investigation Division (CID) de la localité, des Scene of Crime Officers (SOCO) et des éléments de la police du Tourisme ont constaté que la quinquagénaire portait des blessures aux lèvres. Selon les informations disponibles à la mi-journée, les enquêteurs n’écartent pas la possibilité d’un décès naturel, la défunte s’étant plainte de douleurs abdominales depuis son arrivée à Maurice. Cependant, la CID de Grand-Baie ne veut écarter aucune possibilité à ce stade.
À l’hôtel Coin de Mire, on était des plus avares de commentaires sur cet incident qui n’a, semble-t-il, pas trop perturbé le farniente des touristes qui occupent cet établissement du littoral nord. Un préposé de l’hôtel a déclaré au Mauricien : « La police est venue sur place. Le corps a déjà été enlevé de la chambre et a été transporté à l’hôpital. C’est tout ce que je peux dire. »