Au placard les cheveux secs, ternes et raides. La tendance pour 2012 : une coupe effilée sur cheveux courts pour les femmes. Jusqu’au dimanche 22 janvier, le coiffeur français le plus coté du moment, Jean-Luc Paris, sera à l’hôtel Maritim pour celles qui désirent se faire couper les cheveux. Il représente le style parisien à Berlin, en Allemagne, où il a élu domicile. Les coiffures relevées sont aussi à la mode, genre chignon avec une frange lissée sur le côté. Et pour du relief, des mèches foncées tirant sur le blond, l’aubergine, le marron, le caramel ou le cuivré.
Donnez-lui une paire de ciseaux, de la crème coiffante et en un tour de main, il vous fait une coiffure de votre choix. Jean-Luc Paris aime bien ce mélange sulfureux des genres en y ajoutant son petit brin d’insolence. En matière de coupe, le coiffeur, créateur et artiste n’a aucune limite, aussi longtemps que son modèle se prête au jeu, dit-il. Il travaille d’après la morphologie du visage et la personnalité de sa cliente.
L’idée de proposer ses services à Maurice lui est venue instantanément, confie Jean-Luc Paris. « Je connais le directeur du Maritim à Berlin, où je possède huit salons. Comme je suis déjà venu en vacances dans votre belle île, je me suis dit que c’était l’occasion pour mettre mes connaissances à la portée d’autres coiffeurs de l’hôtel Maritim de Maurice. » La tendance en Europe actuellement, c’est les cheveux courts. Les franges aussi reviennent à la mode. « La coiffure bob et straight, le droit sont aussi en vogue. Dans la coiffure, il y a aussi la psychologie qui entre en jeu car je mets en avant la personnalité de l’individu. »
Expliquant la coloration, Jean-Luc Paris indique que c’est tout un art dans le choix de la bonne nuance de couleur. Cela dépend aussi des saisons, dit-il. La palette de couleur est déterminée par le colour-coding. Beaucoup de reflets blonds, marron, auburn, aubergine et cuivré toutefois reviennent. Il suffit de travailler les mèches en les relevant par des reflets multiples et variés, mais en restant dans les tonalités. Le mélange blond et châtain, par exemple, permet de créer des oppositions plus ou moins contrastées de marron et de blond, mais aussi de jouer sur les couleurs pour en produire des effets de style. Un peu comme une pièce de tissu, qui, avec de la lumière, met en valeur la cliente, explique le coiffeur.
Au Tropical Flower Spa du Maritim, Jean-Luc Paris a montré son savoir-faire dans la coiffure. Si ici une coupe stylée revient à Rs 850, l’artiste-coiffeur soutient qu’à Berlin le prix varie de 90 euros à 200 euros. « Je fais 47 démonstrations de coiffure dans l’année. Pour les grands shows, cela me demande six mois de préparation. Je suis présent sur le net, où l’on peut voir mes créations. » La critique le décrit comme suit : « For 25 years, the french coiffeur is one of the most important and popular star players in the European hairstyling industry. On national and international stages such as Berlin, Amsterdam and Paris, he captivates his audience with stunning creations and talent. Mastering skills at cutting and coloring, emphasizing the individual personality with soft lines and shapes, captivatingly elegant classical and visionary creations : this is Jean-Luc. »
La coiffure pour Jean-Luc Paris est synonyme de coupe, couleur, morphologie et harmonie. Riche de cette expérience où son regard artistique a pu pleinement s’aiguiser, le coiffeur a compris au fil des années comment faire évoluer son métier. Dans une démonstration live au Maritim lundi, il nous donne un aperçu d’une coupe. Et, pour que la mise en forme soit un tantinet audacieuse, il travaille les mèches humides par un brushing à l’aide d’une brosse, de façon à lisser les longueurs et recourber les pointes vers l’extérieur. Il intensifie son mouvement en vaporisant une goutte de spray, puis en plaçant les mèches d’un côté sur le front, comme une frange en cascade au niveau des yeux.
Des collections et des noms, Jean-Luc Paris en a donnés à plusieurs de ces coiffures, « Straight » étant sa toute dernière trouvaille. « Chaque année, je renouvelle mes collections. J’ai eu la chance de travailler avec beaucoup de personnalités, des mannequins célèbres comme Heidi Klum, et beaucoup de grands noms de Berlin, mais qui ne sont pas forcément bien connus à Maurice. Pour 2012, je vais travailler deux coupes en une, et en février ma nouvelle collection sera placée sous le thème “Evolution”. » Si le coeur vous en dit, rendez-vous jusqu’au dimanche 22 janvier au Maritim.