Voilà encore une autre fédération qui risque de se retrouver dans les filets du ministère de la Jeunesse et des Sports. Cette dernière instance, laisse-t-on comprendre, envisage de suspendre la Mauritius Amateur Weighlifting and Powerlifting Association (MAWPA) après la démission de quatre membres du comité directeur.
Le départ du vice-président Ishwar Bulkah, du secrétaire Poorun Bhollah, de l’assistant-trésorier Manoj Ramnath et de Richard Doolul, le mardi 13 décembre, fait que l’actuel comité directeur ne compte que quatre membres, à savoir le président Nundkishor Fakun ainsi que les membres Serge Calotte, Joseph Noé et Jessica Bade.
Le MJS compte s’appuyer sur les provisions du Sports Act 2001 pour suspendre la fédération d’haltérophilie et instituer un caretaker commitee. Il se trouve également que le MJS attend une correspondance de Fakun sur la situation au sein de la MAWPA avant d’agir. Surtout que selon certaines sources au 3e étage de l’Emmanuel Anquetil Building, le ministre ne compte pas répéter les mêmes erreurs commises en natation.  
Toujours est-il que le président de la MAWPA, Nundkishor Fakun, possède une autre lecture de la situation. Le fait qu’un haut cadre du MJS lui ait demandé de remettre la clé du bureau de la fédération, situé au gymnase de Vacoas, est synonyme de suspension.
«Pour moi, c’est clair que la fédération ait été suspendue sinon pourquoi m’avoir exigé les clés du bureau ?,» martèle-t-il. «Un joli cadeau de Noël. En tout cas, il ne fait plus l’ombre d’un doute que la main invisible continue à sévir. Et ceci, une nouvelle fois en l’absence du pays du président du COM, Philippe Hao Thyn Voon. Nous constatons également que la main invisible est parvenue à provoquer des démissions».
Il soutient également avoir averti la Fédération internationale d’haltérophilie de la situation actuelle. Outre cette suspension qui pèse sur la fédération, Fakun doit également gérer les postes vacants. Il semblerait qu’il a déjà identifié des personnes pour remplacer les démissionnaires.
On prête aussi l’intention du président de la MAWPA de poursuivre en justice les athlètes qui avaient expédié un courier le 30 novembre dernier demandant sans ambages sa démission. «Personnellement, je compte sérieusement les poursuivre car leurs propos sont diffamatoires», peste notre interlocuteur.
Pour rappel, sept haltérophiles, à savoir Ravi Bhollah, Emanuella Lent-Labonne, Shalinee Valaydon, Jimmy Moonien, Yannick Coret, Hanitra Roilya et Yovin Gyadin ont signé cette lettre. «We have sent to the president of the Mauritus Weightlifting Federation today asking him to resign as the president of the federation. We athletes have elaborated the reasons which we believe why Mr. Fakun should no more occupy the post of the federation», peut-on y lire.