Nouvelle journée noire pour les haltérophiles mauriciens hier après-midi au Centre international de conférences de Mahé. Quatre médailles d’or ont échappé aux deux Mauriciennes Emmanuella Lent-Labonne et Roilya Ranaivosoa en raison de leur poids de corps supérieur à celui de leurs concurrentes directes. La situation au niveau de cette discipline est donc assez grave, avec une seule médaille d’or dans l’escarcelle mauricienne. Les quatre médailles ratées viennent s’ajouter aux trois autres que Yannick Coret a manquées lors de la première journée, également à cause de son poids supérieur.
La malédiction semble poursuivre les haltérophiles mauriciens à Mahé. Après Yannick Coret, c’est au tour d’Emmanuella Lent-Labonne d’être privée de trois médailles d’or pour les mêmes raisons. En effet, à la pesée, elle accusait 62,30 kg contre 61,86 kg pour la Réunionnaise Larissa St Jacques, soit une différence de 44 grammes.
Les deux haltérophiles sont restées au coude à coude tout au long de la compétition. Au début, à l’arraché, Emmanuella Lent-Labonne a soulevé sans problème une barre de 75 kg, tout comme Larissa St Jacques. La bataille psychologique entre elles avait d’ailleurs débuté dans la salle d’échauffement, Larissa St-Jacques ayant cependant un mince avantage en raison de ses 44 grammes de moins. Lorsque l’entraîneur d’Emmanuella Lent-Labonne a demandé une barre de 81 kg, celui de la Réunionnaise en a fait de même. Cependant, toutes deux ont raté leur deuxième essai.
On pensait alors que la différence allait se faire au troisième essai puisque les deux ont demandé une barre de 82 kg. Mais aucune n’a pu tenir la barre pendant les 10 secondes techniques. La médaille d’or a alors été attribuée à la Réunionnaise, alors que le bronze revient à la Malgache Michèle Harivelo avec 67 kg.
Même scénario à l’épaulé-jeté où les deux adversaires ont opté pour une barre de 96 kg. Si Emmanuella Lent-Labonne a raté son essai, Larissa St-Jacques n’a eu aucun problème. La Mauricienne a réussi son deuxième essai avec la même barre sans souci. Larissa St Jacques a alors demandé une barre de 100 kg, mettant ainsi une pression énorme sur la Mauricienne, puisqu’il ne lui restait qu’un seul essai. Entre-temps, c’est encore une fois sans problème que la Réunionnaise réussissait sa tentative à 100 kg.