Le Comité régional d’haltérophilie de La Réunion a dévoilé durant la dernière semaine de juin sa sélection pour les 9es Jeux des îles (1er-9 août). Un exercice effectué dans le sillage de la crise qui a entraîné en mars la destitution de Marc Marie de la présidence. Il a été depuis remplacé par Léonus Adolphe. Ce dernier avouait devoir faire face à « une grosse charge de travail » en vue de l’événement.
Ils sont 15 sélectionnés, sept chez les dames et huit chez les hommes avec trois remplaçants, à avoir obtenu leur ticket. Il était prévu que le groupe effectue un dernier stage au Gymnase des Deux-Canons à Sainte-Clothilde du 4 au 8 juillet. Et le nouveau président sait qu’il est très attendu au tournant, même s’il a réussi à rallier les deux tiers des clubs à sa cause. Il estime que les Seychelles et Maurice représentent désormais un danger.
« On est attendu au tournant à domicile. Cette fois, les Seychelles et Maurice sont affûtés et on n’a plus la même assurance qu’avant », a-t-il indiqué au Quotidien de la Réunion. « Si on parvient à décrocher trois ou quatre médailles d’or, ce serait joli ». Les échos ne sont pas rassurants.
Parmi les quatre médaillés d’or potentiels réunionnais, on cite chez les dames Neige-Line Edmond et Larissa Saint-Jacques, championne de France en -69 kg début juin à Saint-Ave en Bretagne, alors que Romain Dijoux et Loïc Mérancienne (deux Kréopolitains) porteront les espoirs du côté masculin.