La Mauritius Amateur Weightlifting and Powerlifting Association (MAWPA) a organisé lors de la semaine écoulée sa première compétition officielle depuis l’élection des nouveaux membres de son comité directeur. Pas moins de 11 records nationaux ont été enregistrés lors de cette journée de compétition, en masculin et en féminin. L’on retiendra  particulièrement les trois records nationaux de Shalinee Valaydon qui continue sa marche en avant.
La triple médaillée d’or des derniers Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) a une nouvelle fois fait parler d’elle, cette fois-ci sur le plan national. La leveuse de fonte, engagée dans la catégorie des +75 kg a encore amélioré ses records à l’arraché, à l’épaulé-jeté et au total olympique lors de ce Championnat Open qui s’est tenu au Centre National d’Haltérophilie à Vacoas, le samedi 24 août dernier. Autant dire que son stage de six mois en France à l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP) a porté ses fruits.
« Je suis très satisfaite car mon objectif est d’améliorer mes performances. C’est la troisième fois cette année que j’y parviens et cela me pousse à aller encore plus loin. Je me suis donné les moyens de réussir et mes efforts s’avèrent payants. Je compte poursuivre sur ma lancée », explique-t-elle. En effet, il y a plus d’un mois déjà, elle avait amélioré ses records personnels (93 kg à l’arraché et 112 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 205 kg). Elle a amélioré cette marque samedi dernier avec des performances de 95 kg à l’arraché, 115 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 210 kg. Nouvelle référence nationale de cette catégorie. « Je m’entraîne tous les jours depuis mon retour, cinq à six fois par semaine. Je veux être la meilleure et je veux passer un nouveau cap dans mes performances. Je me concentre désormais sur les Jeux du Commonwealth qui se tiendront en novembre prochain en Malaisie », fait-t-elle ressortir.
Cette compétition avait réuni 23 haltérophiles (soit quinze en masculin et 8 en féminin) des régions de Curepipe, Vacoas, Flacq, Moka, Rose-Hill, Port-Louis et Grand-Port. Pas moins de 11 records ont ainsi été enregistrés. Chez les filles, Emmanuelle Maigre a soulevé 51 kg à l’arraché et 60 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 111 kg, constituant un record national junior chez les -69 kg. Dans la même catégorie, Roilya Hanitra Ranaivosoa a amélioré le précédent record à l’arraché uniquement avec une barre à 92 kg.
Du côté des garçons, Cédric Coret y est lui aussi allé de son record en seniors chez les -77 kg avec 112 kg à l’arraché pour un nouveau total olympique de 252 kg. Anthony Madanamootoo continue également sa progression avec une barre à 72 kg à l’arraché chez les -62 kg Espoir. Toutefois, c’est Praful Prithipaul qui a été désigné meilleur leveur de fonte de la compétition selon le système Points Sinclair avec 112 kg à l’arraché, 135 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 247 kg.