Les leveurs de fonte mauriciens auront à sortir le grand jeu lors de ces Championnats d’Afrique d’Haltérophilie qui se tiendront au palais des Sports au Cameroun, compétition qualificative pour les Jeux Olympiques de Rio (5-21 août). Roilya Ranaivosoa sera en action lundi et elle  essayera de sortir le grand jeu dans sa catégorie des -48 kg, avec pour principal objectif de se qualifier pour les Olympiades.
Pour rappel, le rendez-vous africain de Yaoundé permet la qualification d’un athlète (hommes) par pays pour les cinq premières équipes au classement final du tournoi et une athlète (dames) par pays pour les quatre premières équipes. Le tournoi regroupera des nations comme, l’Egypte, qui a déjà six haltérophiles qualifiés pour Rio, la Tunisie, le Maroc, la Libye, le Nigeria, l’Afrique du Sud, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Congo, le Sénégal, le Malawi, la Namibie, l’Algérie, entre autres. Du lourd pour nos compatriotes qui auront à donner la pleine mesure de leurs capacités pour exister dans cette compétition. « Le niveau des Championnats d’Afrique a toujours été très élevé, encore plus pendant la période des JO. Ils savent tous ce qui les attend », a fait ressortir le président de la Mauritius Amateur Weightlifters’ & Powerlifters’ Association (MAWPA), Poorun Bhollah, qui a effectué le déplacement à ses propres frais.
Ce dernier s’attend toutefois à de belles choses, notamment avec Roilya Ranaivosoa, fer de lance de cette sélection. « Je m’attends à ce qu’elle sorte le grand jeu car elle possède toutes les qualités pour se retrouver sur la plus haute marche du podium dans cette catégorie des -48 kg et aussi obtenir sa qualification pour les JO. Nous croyons en elle », a-t-il ajouté. L’on retiendra que la Mauricienne d’origine Malgache a quitté le pays à la fin du mois de janvier dernier pour passer six mois en Roumanie afin d’intensifier sa préparation, spécialement suivie par le Directeur Technique National (DTN), Urdas Constantin, suite à un accord conclu  entre la MAWPA et le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). Triple médaillée d’or des derniers Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) à La Réunion et double médaillée d’or des Jeux d’Afrique au Congo-Brazzaville dans la catégorie des -53 kg, Roilya Ranaivosoa incarne la relève de cette discipline. Nul doute qu’elle sera à surveiller et que beaucoup d’attentes sont placées en elle. Elle sera d’ailleurs en action le lundi 9 mai.
« En ce qu’il s’agit des autres haltérophiles, Emmanuella Labonne tentera tant bien que mal de tirer son épingle du jeu en essayant d’aller chercher un podium chez les moins de 69 kg, tout comme Shalinee Valaydon chez les +75 kg qui n’aura pas la partie facile », a poursuivi Poorun Bhollah. Contactée au téléphone avant son départ, Shalinee Valaydon a avoué être à 95 % de ses capacités. « Je suis prête à en découdre. Je considère que j’ai beaucoup d’expérience de ces échéances continentales mais je suis également réaliste étant donné qu’il y aura un super niveau. Ma préparation a été un peu difficile mais je suis actuellement en excellente forme et une compétitrice avertie. Je ferai le maximum pour tenter de remporter une médaille », a-t-elle indiqué. À noter que cette dernière ainsi qu’Emmanuella Labonne, l’entraîneur Gino Souprayen et Poorun Bhollah ont quitté le pays vendredi (16h) faisant escale à Johannesburg (Afrique du Sud) pour arriver à Yaoundé hier dans la matinée.