Cédric Coret doit renoncer aux Championnats d’Afrique. Le leveur des -77 kg a subi mercredi à l’entraînement une rupture du tendon de la jambe gauche et a subi tôt hier matin vers 7h une opération sur avis des médecins de l’Unité médico-sportive. Il sera donc le grand absent de l’échéance continentale prévue à Yaoundé du 6 au 14 mai, à l’inverse de Roilya Ranaivosoa (-48 kg), Shalinee Valaydon (+75 kg) et Emmanuelle Labonne (- 69 kg), qui s’envolent aujourd’hui en compagnie de l’entraîneur national adjoint, Gino Souprayen.
Le retrait forcé de Cédric Coret oblige la Fédération mauricienne d’haltérophilie de revoir à la baisse ses ambitions de médailles qui passent de trois à deux. Le président Poorun Bhollah encaisse le coup : « Nous pouvions viser trois médailles sur quatre. Mais le retrait de Cédric réduit nos chances. Il faut l’accepter. Cédric est très affecté, car il s’est bien démené pour se préparer à ses frais en Roumanie afin de réaliser les minima (ndlr : épaulé jeté). Sa participation aux Championnats d’Afrique lui aurait sans doute apporté plus de confiance en vue des événements futurs. »
Cédric Coret ne sera pas guéri de sitôt. « Il s’est blessé en tentant de réaliser sa performance maximale en sachant qu’il voyagerait deux jours plus tard, soit vendredi. Il voulait assurer avant son départ. Mais ça a mal tourné. C’est malheureusement le jeu. C’est la chose qu’on craint le plus dans ce sport », concède Poorun Bhollah.
Maurice sera donc représentée par un trio féminin dans la capitale camerounaise. Emmanuella Labonne a obtenu l’aval du MJS qui soutiendra ses frais d’hébergement et autres dépenses, alors que la fédération mauricienne paiera le billet d’avion. Actuellement en progression, la leveuse, qui n’avait pas réalisé les minima imposés, y trouvera certainement l’occasion pour honorer la confiance placée en elle.
Elle devrait être en action le 11 mai, Shalinee Valaydon le 12 et Roilya Ranaivosoa le 9. Cette dernière ralliera le Cameroun tout droit de Roumanie où elle est en stage de préparation depuis fin janvier en quête de qualification olympique. Elle s’entraîne sous la coupole personnelle du DTN, le Roumain Urdas Constantin.
Rio 2016 : « Ranaivosoa à 99% qualifiée »
De l’avis du président de la FMH, « Roilya Ranaivosoa est à ce jour qualifiée à 99% » pour les Jeux Olympiques de Rio (5-21 août). « D’après nos calculs, elle y est presque. Les deux concurrentes, une Indienne et une Vietnamienne qui pouvaient changer la donne, ont intégré leur équipe respective, ce qui libère la place pour Roilya en -48 kg. Nous pensons qu’elle devrait décrocher l’or dans cette catégorie à Yaoundé », renchérit-il.
Pour rappel, la Mauricienne avait terminé courant novembre 13e des mondiaux de Houston aux États-Unis, battant la concurrence africaine dans cette catégorie. Elle réalisa 80 kg à l’arrachée et 100 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 180 kg. Auparavant, elle avait été triple médaillée d’argent aux Jeux d’Afrique du Congo-Brazzaville (4-19 septembre). Six mois sont passés depuis et on suppose que la leveuse devrait avoir amélioré ses marques. Yaoundé devrait y apporter plus d’indications sur sa marge de progression.
Poorun Bhollah se rendra lui aussi au Cameroun, mais à ses « propres frais », en vue d’assister au Congrès de la Confédération africaine d’haltérophilie qui se tiendra dans l’intervalle des Championnats d’Afrique. Il s’agira principalement pour lui de convaincre tous les dirigeants africains qui seront présents de soutenir la candidature de Maurice, celle-ci devant se porter candidate à l’organisation des Championnats d’Afrique 2017.