Les leveuses de fonte Shalinee Valaydon (27 ans) et Roilya Ranaivosoa (23 ans) ont fait la fierté de Maurice lors du week-end écoulé en étant médaillées lors des Championnats d’Afrique d’Haltérophilie qui se sont tenus à Cassablanca (Maroc). La première nommée a décroché l’or à l’épaulé-jeté et deux médailles d’argent à l’arraché et au total olympique dans la catégorie des +75 kg. Roilya Ranaivososa a, pour sa part, obtenu deux médailles de bronze chez les 69 kg.
Shalinee Valaydon a remporté l’or en +75 kg à l’épaulé-jeté avec 113 kg et deux médailles d’argent en soulevant une charge totale de 199 kg et 86 kg à l’arraché. Contente de sa performance, elle avoue qu’elle aurait pu faire encore mieux. « Je pouvais faire beaucoup mieux mais j’avais eu la gastro pendant la compétition et cela m’a quelque peu handicapée. Je me suis toutefois donnée à 200% malgré la maladie. Je ne suis pas déçue. Bien au contraire, je suis très contente de moi », indique la médaillée d’or. Elle soutient, « Je suis très reconnaissante envers le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, qui a toujours été présent dans les bons comme les mauvais moments. Un grand merci également au Trust Fund For Excellence In Sports (TFES) pour la bourse qu’il m’a été offerte car c’est grâce à toutes ces personnes que j’ai pu obtenir ce titre de championne en haltérophilie.
Roilya Ranaivosoa, engagée dans la catégorie des 69 kg, a accroché deux médailles de bronze à l’épaulé-jeté (95 kg) pour une charge totale de 166 kg. Elle fut créditée de 71 kg à l’arraché. Une belle performance pour cette ancienne lutteuse reconvertie en haltérophile. « Je tiens à remercier les entraîneurs, encadreurs et dirigeants ainsi que le sponsor sans qui je n’aurais pas été en Afrique sur la troisième marche du podium ». Le président de la Fédération Mauricienne d’Haltérophilie, Poorun Bhollah a félicité les entraîneurs Ravi Bhollah et Gino Sooprayen. « Nous avons obtenu jusqu’à présent deux médailles de bronze, deux d’argent et une d’or. Tout ne s’arrête pas là, la fédération a été créée pour mettre en avant les athlètes et non les dirigeants ». Ravi Bhollah fait ressortir pour sa part qu’il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Nous serons maintenant attendus au tournant et nous devrons sortir le maximum dans les compétitions à venir ».
Par ailleurs, il est à noter que les deux médaillées des Championnats d’Afrique d’Haltérophilie ont été conviées au ministère de la Jeunesse et des Sports jeudi après-midi. Le ministre en a profité pour exprimer sa joie devant la prestation de ces deux haltérophiles. Les leveuses de fontes recevront leur cash prizes la semaine prochaine.