Premièrement: « To ensure that only athletes deserving to lift on the World Championships platform can participate, the Executive Board approved the introduction of Minimum Entry Totals» Deuxièmement: «The Minimum Entry Total in each bodyweight category is 65% of the Reference Number for women; and 75% of the Reference Number for men». Deux petites phrases à retenir dans les régulations du 2014 IWF World Championship — qui est disponible sur internet (http://www.iwf.net/iwf-world-championships-almaty-kaz/) — qui se dérouleront du 4 au 16 novembre dans la ville Almaty dans la République de Kazakhstan qui a attiré notre attention. En effet depuis le 29 septembre dernier, la Fédération mauricienne d’Haltérophilie avait indiqué dans un communiqué non signé que Shalinee Valaydon et Roilya Ranaivosoa seront engagées dans les Championnats du Monde 2014 et cela grâce à la bourse de la Solidarité Olympique pour la première nommée et le TFES pour notre représentant en moins de 53 kg.
Plus qu’une bonne nouvelle, la participation de ces deux haltérophilies dans ces championnats après leur mésaventure aux Jeux du Commonwealth était de bon argure, surtout à neuf mois des Jeux des Iles de 2015. Rien d’anormal juusqu’à ce que notre attention a été attirée par la nouvelle décision de la Fédération Internationale d’Haltérophilie d’imposer pour la toute première fois des minimas d’entrée aux pays. Comme indiqué plus haut cette décision de IWF est avant tout motivée afin « To ensure that only athletes deserving to lift on the World Championships platform can participate, the Executive Board approved the introduction of Minimum Entry Totals» De ce fait, pas de minima pour l’épaulé-jeté ni à l’arraché, mais un minima pour la Totale Olympique.
Jamais à 211 kg
La question que nous nous posons est de savoir  comment la FMH a pu inscrire ces deux athlètes dans ces Championnats du Monde alors qu’elles n’ont pas les minimas entrées pour cette compétitions. En effet, selon les règlements de ces championnats du monde dans la catégorie des moins de 75 kg, celle de Shalinee Valaydon, le minima d’entrée est de l’ordre de 211 kg au total olympique. Mais reste que notre compatriote n’a depuis 2008 pas réussi une telle performance dans une compétition officielle reconnue par IWF. Tout récemment à Glasgow, elle a réussi un total de 206 kg ( 90 kg et 116kg), qui reste sa meilleure performance officielle depuis 2008.
Même son de cloche pour Roilya Ranaivosoa qui officiellement en compétition chez les moins de 58 kg. La Mauricienne aux origines malgaches a fait sa première compétition dans cette catégorie lors des Jeux du Commowealth. Une compétition qu’il a du reste complètement raté avec seulement une barre de 82 kg à l’arraché, tandis que ses barres à l’épaulé-jeté ont été nulles. Du reste, elle n’a pas été officiellement classée dans cette compétition. Maintenant, il s’avère que le minima d’entrée pour cette catégorie est de l’ordre de 155 kg en totale olympique. Or même lorsqu’elle était chez les moins de 69 kg elle a fait un total olympique de 166 kg mais pour le Kazakhstan son entrée doit se situer à la hauteur de 172 kg.
Pour la petite histoire, il est bon de savoir d’Emmanuella Lent qui concoure dans la catégorie des moins de 63 kg, elle, dépasse largement ce minima (164 kg) avec un total de 177 kg.
La question qu’on est en doit de se demander est la suivante. Comment la FMH compte-t-elle faire participer ces deux haltérophiles à ces championnats du monde? Quel sont les entrées qui ont été envoyées au comité organisateur de cette compétition et quels ont été les arguments mis en avant auprès de la Solidarité Olympique et le TFES pour que ces derniers acceptent de financer ce déplacement qui sent déjà un parfum de couac.