L’haltérophile mauricienne Roilya Ranaivosoa entre en scène aujourd’hui aux Championnats du monde qui se tiennent du 26 novembre au 5 décembre à Anaheim aux États-Unis. Engagée dans le groupe B avec une charge totale de 180 kg, elle fait face à dix autres concurrentes et détient la 7e meilleure performance du groupe. Plus relevé, le groupe A opposera des leveuses dont la majeure partie se situe à plus de 200 kg.
Dans le groupe B, la Colombienne Yenny Sinisterra Torres fait figure de favorite avec 192 kg, contre 191 kg à la Mexicaine Ana Gabriela Lopez, et alors que trois autres concurrentes affichent 190 kg, la Vietnamienne Quyen Ngo, l’Indienne Sanjita Khumukcham et l’Espagnole Atenery Hernandez. Suivent l’Italienne Giorgia Russo (187 kg), la Mauricienne Ranaivosoa (108e kg) ainsi que la Norvégienne Sarah Orteza Ovsthus (175 kg), la Danoise Katrine Bruhn (165 kg), l’Israélienne Rachel Hayes (160 kg) et l’Anglaise Letitia Morrow (160 kg).
Le groupe A est dominé par un trio composé de la représentante de Taï-Peï Shu-Ching Hsu, inscrite avec 215 kg, la Thaïlandaise Sopita Tanasan avec 210 kg et la Turkmène Kristina Shermetrova avec 208 kg. Sur les 12 concurrentes du groupe, seule l’Américaine Caitlin Hogan se situe à moins de 200 kg, soit 198 kg.
Sur le papier, la Mauricienne Ranaivosoa se situe pour l’instant très loin du podium. Sauf surprise, elle devrait au pire terminer dans les 15-20 mondiales si les prévisions sont exactes. Elle est passée à la pesée très tôt, soit à 6h55, ce matin aux États-Unis avant le début de la compétition prévu à 8h55 à Anaheim, soit dans la soirée à Maurice.