La 82e édition des Championnats du monde d’Haltérophilie débute cette semaine, soit vendredi, et se poursuivra sur 8 jours au George R. Brown Convention Center de Houston (États-Unis). Deux Mauriciennes prendront part à la compétition, à savoir Roilya Ranaivosoa (53 kg) et Shalinee Valaydon (+78 kg). Si la dernière nommée n’aura pas la partie facile, Roilya peut écrire l’histoire de l’haltérophilie en devenant la première Mauricienne à se qualifier pour les Jeux Olympiques dans cette discipline.
Roilya Ranaivosoa a rendez-vous avec l’histoire. La triple médaillée d’or des Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI, 1-9 août) à La Réunion et d’argent aux Jeux d’Afrique au Congo-Brazzaville, s’entraîne actuellement en Roumanie sous la férule du Directeur Technique National (DTN), le Roumain Urdas Constantin. Ses meilleures marques, enregistrées lors des JIOI, sont de 82 kg à l’arraché, 105 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 187 kg (record nationaux). Mais la leveuse de fonte devra élever son niveau de jeu face à la crème mondiale de la discipline. « Elle sera définitivement à suivre lors de ces Mondiaux. Je pense que le coup est jouable et qu’elle possède toutes les qualités requises pour terminer dans le top 10, synonyme de qualification pour les JO au Brésil l’année prochaine », a affirmé le président de la Mauritius Amateur Weightlifters & Powerlifters Association
(MAWPA), Poorun Bhollah.
Celui-ci a notamment souligné qu’elle pourrait se trouver dans le plateau A. « Roilya est dans une excellente forme. Elle s’entraîne dur pour être en mesure d’atteindre son objectif. » Elle mettra directement le cap de la Roumanie aux États-Unis et sera en action le 23 novembre. En effet, si elle parvenait à se hisser dans le top 10, elle deviendrait la première haltérophile à se qualifier pour le grand rendez-vous olympique. « Ce n’est jamais arrivé au sein de cette discipline. Croisons les doigts », a soutenu Poorun Bhollah. En ce qu’il s’agit de Shalinee Valaydon, qui s’entraîne au pays (gymnase national de Vacoas), à la fréquence de 2 fois par jour, c’est une tout autre paire de manche. Engagée dans la catégorie des +78 kg, la triple médaillée d’or des JIOI de 2011 (Seychelles) et 2015 (Réunion) fera face à une rude opposition car ses adversaires sont bien plus au-dessus du lot.
« Il y aura un total de 35 participants dans ma catégorie mais je ferai mon maximum pour tenter de tirer mon épingle du jeu. Je n’ai pas eu de préparation spécifique pour les Mondiaux. Je me suis uniquement entraînée à Vacoas, deux fois par jour. Mon but est de bénéficier des points dans ma quête d’une qualification pour les JO », a-t-elle fait ressortir. À noter que Shalinee Valaydon en sera à sa deuxième participation aux Mondiaux, ayant déjà pris part à ceux du Kazakhstan (Almaty) en 2014. Elle met le cap sur le pays de l’Oncle Sam ce lundi.