La leveuse de fonte, Shalinee Valaydon (26 ans), en stage à l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP) a réalisé un gros coup en montant sur la plus haute marche du podium (+75 kg) lors des Championnats de France Élite d’Haltérophilie et Force Athlétique (22-23-24 mars) qui se tiennent actuellement à Saint-Médard-en-jalles, commune française, située dans le département de la Gironde et la région Aquitaine.
Shalinee Valaydon continue son petit bonhomme de chemin en terre française. Triple médaillée d’or des derniers Jeux des Îles de l’Océan Indien (Seychelles), la talentueuse leveuse de fonte a fait parler d’elle lors des Championnats de France Élite d’Haltérophilie et Force Athlétique vendredi à Saint-Médard-en-jalles, en prenant la médaille d’or (Open) dans la catégorie des +75 kg. La Mauricienne a réalisé une performance de 84 kg à l’arraché et 110 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 194 kg à l’épaulé-jeté. Toutefois, elle concourait hors catégorie. Lors de son premier essai à l’arraché, elle a soulevé une barre à 80 kg et elle a par la suite réalisé 84 kg à son 2e. Elle n’a malheureusement pas été en mesure d’égaler son record, échouant à 90 kg. Lors de l’épreuve de l’épaulé-jeté, elle a sorti le grand jeu, réussissant tour à tour 100 kg, 105 kg et 110 kg. Une satisfaction pour la Mauricienne.
« Je suis très contente d’avoir remporter la victoire. Le travail que j’effectue depuis trois mois déjà commence à porter ses fruits. Je pense que j’aurai pu faire beaucoup mieux mais une petite blessure aux coudes avant l’échauffement m’a quelque peu handicapée », explique notre interlocutrice, un peu déçue de n’avoir pu battre son record national, qui est de 90 kg à l’arraché, 110 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 200 kg. « J’ai fait le maximum. J’ai égalé mon record en épaulé-jeté. Je ne vais pas m’en plaindre. Le record tombera par la suite. J’ai confiance en mes capacités et je continuerai à donner le maximum pour faire honneur au pays », soutient-elle.
 Il est à noter que Shalinee Valayson a pris la première place devant la championne de France, Madeleine Yamechi, qui s’est elle contentée de la deuxième place avec une performance de 81 kg à l’arraché, 95 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 176 kg. La leveuse de fonte mauricienne a par ailleurs tenu à remercier le Trust Fund For Excellence In Sports (TFES) pour le soutien apporté et spécialement au CEO, Michael Glover, qui lui a donné la chance de faire partie de la meilleure institution sportive française, à savoir l’INSEP. « Je me suis très bien adaptée et tout le monde m’encourage. Je suis gâtée », indique celle qui défendait, dans ses Championnats de France, les couleurs du club SC Neuilly.
Pour rappel, c’est après son obtention de bourse de perfectionnement à l’étranger offerte par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) en collaboration avec le Trust Fund For Excellence In Sports (TFES) que Shalinee Valaydon avais mis  le cap sur l’INSEP en janvier dernier. Lors de ce même mois, elle avait remporté le Championnat d’Île de France chez les +75 kg et avait été élue meilleure athlète de la compétition. C’est notamment grâce à ce précieux succès que la Mauricienne avait été en mesure de prendre part aux Championnats de France. « Je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin. Il me reste encore trois mois à passer à l’INSEP. Mes entraînements se passent très bien. Toutes les compétitions auquelles je participe sont synonymes d’évaluation pour moi. Je suis en train de trouver mes marques et de m’épanouir au plus haut niveau. C’est important pour moi d’arriver à tirer mon épingle du jeu. Je profite de l’opportunité qui m’est offerte pour développer mon potentiel », fait-elle ressortir.
Un grand bravo donc à la numéro 1 de Maurice qui demeure LA valeur sûre de cette discipline. Shalinee Valaydon a comme objectif prioritaire cette année, les Championnats d’Afrique et les JIOI de 2015 en terre réunionnaise.