Comme prévu, Roilya Ranaivosoa a survolé la compétition

Les leveurs ont mis fin à leur saison samedi après deux jours de compétitions comptant pour les Championnats nationaux disputés au Centre de Jeunesse à Pointe Jérôme, Mahébourg. Si les favoris ont fait l’essentiel, on note le retour sur la plateforme de Cédric et Yannick Coret. Quant à la championne d’Afrique en titre des – 53 kg, Roilya Ranaivosoa, elle s’est alignée en -55 kg et signe trois nouveaux records nationaux avec 78 kg à l’arraché, 96 kg à l’épaulé-jeté et 174 kg au combiné.

Les meilleurs du lot ont donc répondu à l’appel et ont survolé la compétition. À l’image de Shalinee Valaydon (+ 87 kg), Anthony Madanamoothoo (- 81 kg), voire Cédric (-89 kg) et Yannick Coret (-73 kg). Le premier nommé retrouve la compétition après plus deux années d’absence en raison d’une rupture de tendon à la jambe gauche survenue juste avant les Championnats d’Afrique de Yaoundé en mai 2016. S’en est suivie, une longue rééducation. Par contre l’autre avait décidé pour d’autres raisons de tirer un terme sur sa carrière, il y a environ deux ans.

Anthony Madanamoothoo améliore son record national à l’arraché en – 81 kg

Toujours est-il que pour Roilya Ranaivosoa, « la compétition n’a pas été aussi élevée car j’ai déjà réalisé ses performances. Mais vu que j’étais récemment hospitalisée durant trois jours, j’étais un peu stressée de ne pouvoir réaliser les mêmes marques. Mais c’est satisfaisant et j’espère que l’année prochaine, je pourrai améliorer mes records. Je reste positive. D’autant que voir autant de filles en action est très encourageant. Je pense que cela les motive de voir les plus expérimentées en action. »
La championne de Maurice, se tourne déjà vers la saison prochaine. « Les compétitions débuteront en avril. Certes l’objectif reste les Jeux des Iles, mais avant, il y aura les Championnats d’Afrique (-49kg) et la qualification pour les Jeux Olympiques de 2020. Pour les JIOI, je préfère ne pas dévoiler dans quelle catégorie je m’alignerai afin de créer la surprise », confie-t-elle.
Toujours chez les filles, on notera aussi les bonnes performances de Shalinee Valaydon avec (97 kg à l’arraché et 121 kg à l’épaulé-jeté, Ketty Lent (72 kg – 90 kg) et d’Alison Sunee (70 kg – 85 kg).

Come-back de Yannick Coret, victorieux chez les -73 kg

Chez les hommes, Anthony Madanamootoo, a assuré le spectacle en inscrivant un nouveau record personnel en -81 kg avec une performance de 128 kg à l’arraché. À l’épaulé-jeté, il se contente d’une charge de 147 kg après un échec sur une barre de150 kg. Mais ce n’est que partie remise, dit-il. « J’ai déjà soulevé 150 kg, mais la fatigue s’est fait sentir. Je pense qu’avec les préparations que j’effectuerai en vue de la saison prochaine, je pourrai faire beaucoup mieux. » Il ajoute qu’il ne « vise pas simplement une bonne prestation aux JIOI » mais qu’il a aussi l’ambition « de briller sur le plan continental. Et si je peux représenter mon pays aux mondiaux juniors, ce sera la cerise sur le gâteau. »

Sinon après plus de deux années d’absence, Cédric Coret (-89 kg) a démontré de bonnes dispositions. Il est crédité de 115 kg à l’arraché et 140 kg à l’épaulé-jeté tandis que Jonathan Coret (-73 kg) s’impose avec 109 kg à l’arraché et 140 kg à l’épaulé-jeté.