D’ores et déjà, une première compétition internationale pour les haltérophiles mauriciens. Deux d’entre eux, dont la Sportive de l’Année 2013, Shalinee Valaydon, ont été invités à participer à une concours de haut niveau le 4 mars en France, indique le président de la fédération mauricienne, Poorun Bhollah. « Cette compétition réunira des adversaires de France, d’Angleterre et d’Allemagne, entre autres », précise-t-il.
Une réunion se tiendra à cet effet jeudi après-midi au siège de la fédération, au centre national à Vacoas. Le nom de l’autre représentant mauricien y sera notamment désigné. Durant cette même réunion, les membres décideront des deux jeunes qui seront retenus pour les Jeux d’Afrique Jeunes prévus vers la fin de mai au Botswana. Si le nom d’Anthony Vadanamootoo est déjà cité avec persistance, il s’agit de désigner le deuxième représentant afin de remplir les deux places qui ont été allouées à Maurice par voie de quota.
S’agissant de Shalinee Valaydon, il était prévu qu’elle fasse une halte en France, le temps d’un stage à l’INSEP (Institut National de Sports de l’Expertise et de la Performance). Mais le projet n’ayant pas abouti, faute de place, la fédération mauricienne explore actuellement d’autres pistes, notamment celle de la Roumanie.
« Il n’y a rien de confirmé pour l’instant. Normalement, je devrais partir ailleurs qu’en France. Les négociations sont toujours en cours », avoue la boursière du Trust Fund for Excellence in Sports. Ce stage devrait lui permettre de perfectionner sa préparation en vue de Jeux du Commonwealth (23 juillet-3 août) à Glasgow.
Dans l’immédiat, place aux championnats nationaux d’épaulé-jeté prévus à partir de 15h samedi au centre national. Après avoir côtoyé récemment les membres de l’équipe de France d’haltérophilie qui étaient venus en stage de préparation à Maurice (22 janvier-6 février), Shalinee Valaydon et consorts auront l’occasion de prendre la mesure de leur niveau dans cette spécialité en vue des échéances à venir.