Le jeune leveur mauricien Dorian Madanamootoo termine finalement 11e de la finale du concours d’haltérophilie en 62 kg. Hier à l’Europa Pavillion de Buenos Aires, il a réalisé 92 kg à l’arraché et 116 kg à l’épauléjeté, totalisant une charge de 208 kg. Il n’a pas réussi son 3e essai à l’arraché à 96 kg, tout comme sa première tentative à l’épaulé-jeté à 110 kg.

Reste que le podium était quasiment inaccessible dans ce concours dominé outrageusement par un trio où l’Indien Lalvinnunga Jeremy a tenu son rang de grand favori en s’imposant avec 122 kg à l’arraché, 150kg à l’épaulé-jeté et 274 kg au combiné. Mais la surprise est venue du Turc Caner Toptas, qui s’offre l’argent, alors que le Colombien Estiven Jose Majarres complète le podium.

Le Turkmène Peyimbergen Jumayev, valant pourtant 250 kg au total et donné favori pour la médaille d’argent, est retombé à la 8e place, ayant dû se contenter de 234 kg. Notons aussi que Dorian Madanamootoo avait évolué en -56 kg en juillet en Algérie aux Jeux d’Afrique de la jeunesse, où il avait été triple médaillé d’or. L’événement était qualificatif pour Buenos Aires.

Vendredi, ce sera au tour de la leveuse Ketty Lent d’entrer en action chez les -63 kg, elle qui évolue en -58 kg, où elle avait été triple médaillée d’argent en Algérie. Elle sera opposée à 10 concurrentes, dont la Coréenne Kuk Hyang Song, qui affiche 220 kg, la Bulgare Galya Shatova et la Thaïlandaise Thipwara Chontavin (200 kg), l’Ouzbèke Kumushkhon Fayzullaeva (215 kg), entre autres.