Les meilleurs leveurs de fonte hommes et dames étaient engagés hier au gymnase national, à Vacoas, à l’occasion des Championnats nationaux U13, U15, jeunes et juniors-seniors, également sélectifs en vue des Championnats d’Afrique prévus en juillet (10-17) à Maurice. Kelwin Juboo (+ 94 kg), Alison Sunee (-69 kg), Anthony Madanamoothoo (-77 kg), Ketty Lent (-58 kg) ont battu 12 records nationaux. Les meilleurs athlètes sont en féminin Wendy Iram (U15), Ketty Lent (Youth) et Alison Sunee (Junior) alors que du côté masculin, la palme est revenue à Emrith Tooshal (U13), Khelwin Juboo (U15), Dinesh Pandoo (Youth) et Anthony Madanamoothoo (Junior).
Ils avaient à coeur de se distinguer en vue de la sélection pour les Championnats d’Afrique. Chez les filles, engagée dans la catégorie des-69 kg, la jeune Alison Sunee, qui monte en puissance, s’est distingué avec une performance de 72 kg à l’arraché, 80 kg à l’épaulé-jeté et un total olympique de 152 kg. Ce qui constitue trois records nationaux chez les juniors. Pétillante et débordante d’énergie, la fille de l’ancien boxeur Richard Sunee, a été satisfaite de sa performance. « J’ai eu une bonne préparation et j’avais à coeur de réaliser une bonne performance. Je reviens d’une pause de deux mois suite à une blessure à l’épaule droite. Maintenant je vais mieux et je trouve que je me suis améliorée en épaulé-jeté. Je tiens à dire un grand merci à papa qui m’a beaucoup soutenue », a-t-elle déclaré.
Ketty Lent (-58 kg), qu’on ne présente plus, ayant notamment brillé aux Championnats du Commonwealth l’année dernière, a homologué un record national à l’arraché avec une performance de 67 kg. « Je suis capable de faire beaucoup mieux. J’ai réalisé 84 kg à l’épaulé-jeté mais je compte bien m’améliorer. Je suis une compétitrice dans l’âme. Je me prépare activement en vue des Championnats d’Afrique et mon objectif sera de réussir mes six essais », a-t-elle confié. Sa soeur aînée Emmanuella, triple médaillée des derniers Jeux des îles de l’Océan Indien (69 kg), espère également briller à ce rendez-vous continental.
Les meilleurs au rendez-vous
« C’est un hommage à mon père qui nous a quittés. Ketty et moi sommes passées par des moments difficiles ces derniers temps et nous avions à coeur de prouver notre valeur. Je ne suis pas du genre à abandonner. Hier (ndlr: vendredi), j’étais souffrante, mais j’ai fait de mon mieux et par la grâce de Dieu, je suis parvenue à tirer mon épingle du jeu. Je compte bien monter sur la première marche du podium aux Championnats d’Afrique », a-t-elle souligné sans ambages. Pour rappel, l’année dernière, aux Championnats d’Afrique au Cameroun, elle avait ramené deux médailles d’argent.
Et où en est la reine d’Afrique, Roilya Ranaivosoa, triple médaillée d’or dans la catégorie des-48 kg. « Je ne suis actuellement pas à mon meilleur niveau. En arraché, j’ai encore du boulot en ce qu’il s’agit de la technique et en épaulé-jeté, c’est au décollage que je dois m’améliorer. Mais dans l’ensemble, mon concours s’est bien passé dans le sens ou je n’ai pas de réelle préparation. Vu que les Championnats d’Afrique se déroulent dans mon pays, mon objectif sera de conserver ma couronne », a-t-elle confié. En masculin, les assurances tout risque que sont Avinash Pandoo ou encore Anthony Madanamoothoo ont été exact au rendez-vous. Ce dernier a réalisé 110 kg à l’arraché et 140 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 250 kg. Les deux derniers résultats étant synonymes de records nationaux en junior.