Nos deux compatriotes, Roilya Ranaivosoa et Shalinee Valaydon prendront part cette semaine aux Championnats du monde d’Haltérophilie qui se tiennent actuellement au Kazakhstan (Almaty) et ce jusqu’au 16 novembre. La première nommée, engagée chez les -58 kg sera en action ce lundi tandis que la triple médaillée d’or des derniers Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) en 2011 sera pour sa part en action ce samedi 16 novembre chez les +75 kg.
Les leveuses de fonte mauriciennes auront du pain sur la planche avec ces Championnats du monde qui s’annoncent très disputés à Almaty. Un plateau relevé réunissant les meilleurs haltérophiles se disputeront les précieux sésames dans les différentes catégories au programme. Roilya Ranaivosoa et Shalinee Valaydon savent qu’elles n’auront pas la partie facile et que ce sera difficile voire impossible d’aller chercher un podium. C’est pour cette raison qu’elles ont principalement l’objectif de récolter le maximum de points pour une éventuelle qualification pour les Jeux Olympiques de Rio 2016.
Le président de la Mauritius Amateur Weightlifting & Powerlifting Association (MAWPA), Poorun Bhollah, s’attend à ce qu’elles donnent le meilleur d’elles-mêmes. « Elles seront toutes deux à leur première participation à un Championnat du Monde. Elles doivent en tirer le maximum de cette experience et tout donner pour ne rien regretter. L’objectif est de récolter le maximum de points pour être en mesure de se qualifier pour les prochains JO. C’est tout à fait faisable. À elles maintenant de se donner les moyens de leurs ambions », explique-t-il.
Roilya Ranaivosoa sera la première à être en compétition, elle qui en découdra ce lundi dans la catégorie des -58 kg avec pas moins de 46 participants. Réputé pour sa combativité et son envie de se surpasser, elle aura la lourde responsabilité de faire honneur au quadricolore nationale. Pour rappel, elle n’avait pas été à la hauteur des espoirs placés en elle lors des Jeux du Commonwealth, ayant notamment raté tous ses essais à l’épaulé-jeté après un essai réussi à 82 kg à l’arraché. Poorun Bhollah explique qu’elle est très motivée. « C’est une costaude avec un mental à toute épreuve. Elle possède les qualités requises pour faire un bon concours. Nous avons confiance en elle », fait-il ressortir. À noter que Roilya Ranaivosoa est en terre kazakh depuis mercredi dernier après avoir passé un stage de six semaines en Roumanie. Elle aborde donc cette compétition dans les meilleures conditions. Les frais de sa participation sont assurés par la MAWPA.
En ce qu’il s’agit de Shalinee Valaydon, elle sera en lice parmi les 32 concurrents de la catégorie des plus de 75 kg. « C’est une guerrière. Elle a hâte d’en découdre. Nous pouvons toujours compter sur elle car elle se donne toujours au maximum », ajoute Poorun Bhollah. La principale concernée, qui souffre d’une petite douleur au genou est motivée, elle qui espère égaler son record national. « J’espère être dans les bonnes conditions pour égaler mon record national, qui est de 100 kg à l’arraché et 120 kg à l’épaulé-jeté. Je me suis entraînée normalement pour la compétition avec les moyens dont je dispose pour l’aborder  dans les meilleurs auspices. Je me suis entraîné deux fois par jour, matin et après-midi de lundi à samedi », explique-t-elle.
Elle soutient, « C’est la première fois que je participe à un Championnat du monde. Je compte donner le maximum et engranger le maximum d’expérience. Je serai en face d’adversaires très coriaces. Je ne veux pas me  mettre  la pression. Je sais ce que j’ai à faire. Ce sera comme les JO. C’est presque le même niveau. À moi de saisir ma chance et de montrer ce que j’ai dans le ventre. Je vais faire un bon classement et si les circonstances me sont favorables, j’irai chercher le record national ». Les deux leveuses de fontes sont accompagnés de l’entraîneur Gino Sooprayen.