Maurice sera représentée par une forte délégation en haltérophilie aux Jeux du Commonwealth. En effet, ils sont sept à avoir validé leur ticket pour cet évènement, à savoir Ketty Lent, Roilya Ranaivosoa, Alison Sunee, Emmanuella Labonne et Shalinee Valaydon chez les dames, Dorian Madanamoothoo et Jonathan Coret chez les messieurs. À noter que Shalinee Valaydon, qui n’avait plus de chance de se qualifier à travers du classement mondial dans sa catégorie des +90 kg, a été finalement sélectionnée au moyen d’une place attribuée sur la base d’universalité par la Commonwealth Games  Weightlifting Federation. La nouvelle a été communiquée par le Comité Olympique Mauricien (COM) vendredi en fin de matinée, à la Mauritius Amateur Weightlifting & Powerlifting Association (MAWPA). Dinesh Pandoo, 15e mondial en -69 kg, n’a pas été retenu. Les Jeux du Commonwealth se tiendront en Australie du 4 au 15 avril de l’année prochaine.
Par ailleurs, Roilya Ranaivosoa sera l’unique représentante mauricienne aux Championnats du monde de cette discipline qui se tiendra du 26 novembre au 5 décembre à Abaheim, en Californie aux États-Unis. Elle sera accompagnée de son coach, le DTN chinois Mu Honghe et du président de la Fédération mauricienne d’haltérophilie, Poorun Bhollah. Roilya Ranaivosoa, triple championne d’Afrique en titre, concourira à ses deuxièmes mondiaux après ceux de Houston en 2015. Elle y avait terminé 13e au classement final dans la catégorie des moins de 48 kg, réussissant 80 kg à l’arraché et 100 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 180 kg. Mais, pour rappel, en août de la même année, elle avait concouru en -53 kg aux Jeux d’Afrique au Congo Brazzaville, glanant trois médailles d’argent avant d’être désignée médaillée d’or sur disqualification pour dopage de la Nigériane Elizabeth Onuah.
La triple médaillée d’or des derniers Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) dans la catégorie des moins de 53 kg, avait également pris la quatrième place à l’occasion des Championnats du Commonwealth à Gold Coast en Australie, avec des charges de 82 kg à l’arraché, 100 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 182 kg. Elle sera définitivement à craindre et à surveiller, étant une athlète de grande qualité.