Les leveurs mauriciens se retrouveront bientôt en stage de préparation semi-résidentielle avec quelques-uns des meilleurs éléments de l’équipe de France au centre national, Vacoas. Comme annoncé précédemment, sept haltérophiles arriveront le 21 janvier de l’Héxagone, parmi, Manon Lorentz, la médaillée de bronze à l’arraché en 48-53 kg aux derniers Championnats d’Europe 2013 tenus à Tirana, Albanie.
Benjamin Hennequin, qualifié comme l’un des grands espoirs français par l’entraîneur national mauricien Ravi Bhollah, ne sera finalement pas du groupe. « Il n’est pas apte à participer au stage ayant échoué à un fitness test récemment. Mais il a bien sa préparation », avise-t-il?? Mais Manon Lorentz sera bien là.  Elle avait aussi été médaillée de bronze à l’arraché l’an dernier aux Jeux Méditéranéen. En Albanie, lors du sommet européen, elle avait terminé à 1kg de la médaillée d’argent, la Bulgare Ivanova, en réussissant 81 kg au 3e essai après avoir débuté son concours à 77 kg, puis 80 kg.
À l’épaulé-jeté, elle termina 5e de son concours avec un essai réussi d’entrée à 92 kg, avant de porter la charge à 96 kg et 99 kg pour terminer avec un total olympique de 180 kg. Manon Lorentz s’était classée 10e aux Mondieux Juniors en 2011.
Les trois autres françaises de l’équipe sont Anais Michel, 5e en 67 kg en Albanie l’an dernier avec une charge totale de 164 kg, Florence Baillet et Chloé Mamone. Chez les hommes, Giovani Bardis, Redon Manushi et Kevin Bouly feront le déplacement. Durant son séjour, l’équipe de France sera encadrée des entraîneurs Franz Félicité et Yann Morisseau et du kinésithérapeute, Florian Bissler.
Le stage semi-résidentiel verra, par ailleurs, la participation de trois haltérophiles mauriciens, en l’occurrence, Shalinee Valaydon, Roilya Ranaivosoa, Emanuella Labonne et probablement Cédric Coret depandant de sa disponibilité. Yvan Pierrot qui avait été lui aussi pressenti, a finalement dû y renoncer ayant subi une blessure au pied suite à un nouvel accident de moto. « La saison 2014 démarre bien. Ce ne sera pas un stage intensif, mais de reprise en étant entouré d’athlètes de haut niveau. Mais c’est sûr que passer cette étape, l’entraînement augmentera en intensité selon le planning établi», indique Ravi Bhollah.
Les haltérophiles mauriciens débutent, du reste cet après-midi, un stage de préparation physique avec l’équipe de boxe. Mais les Français effectueront bien durant leur séjour, une préparation intensive en vue des prochains championnats d’Europe prévus cette année.