La première compétition d’haltérophilie de la saison 2014 a eu lieu samedi dernier au Centre national à Vacoas. Roilya Ranaivosoa chez les filles et Cédric Coret chez les garçons ont réussi les meilleures performances avec 100 kg et 145 kg respectivement à l’épaulé-jeté. 14 participants étaient présents pour tenter d’améliorer leurs propres records.
Roilya Ranaivosoa se dit satisfaite de sa performance. « Je ne m’attendais pas à réussir cette performance. Je trouve que le stage auquel j’ai assisté auprès de la sélection française m’a aidée à me perfectionner. J’évoluais aux côtés des personnes de ma catégorie, ce qui m’a permis de bien m’entraîner et de me situer. Mes objectifs à présent sont les Jeux du Commonwealth à Glasgow où j’espère me classer parmi les quatre premières et décrocher une médaille. Puis il y a les championnats d’Afrique en novembre », fait-elle ressortir.
Bonne performance aussi des deux autres filles de la compétition, dont Manuella Lent, qui avait ouvert la compétition en réussissant une barre à 70 kg pour un poids de corps de 60,9 kg. Shalinee Valaydon s’été emparée de la deuxième place en réussissant 116 kg pour un poids de corps à 112 kg.
Chez les hommes, Jonathan Coret est monté sur la 2e marche du podium après son frère en soulevant 120 kg. Cela après avoir tenté à deux reprises une barre à 125 kg. Quant à l’entraîneur national, Ravi Bollah, il soutient que les haltérophiles locaux ont répondu à ses attentes. « Je suis satisfait de cette première compétition, surtout pour Roilya et Shalinee car elles s’entraînent dur depuis le début de l’année. Cédric Coret, qui travaille à la SSU et s’est peu entraîné, a été impressionnant ».
Un groupe d’haltérophiles s’entraîne actuellement avec Anthony Madanamoothoo en vue des Jeux de la Jeunesse au Botswana et un autre se prépare d’arrache-pied pour les Jeux du Commonwealth qui est l’objectif de l’année. Pour Ravi Bollah, Maurice doit absolument se classer parmi les cinq premiers lors de ces Jeux. « C’est à partir de là que tout pourra se jouer. L’épaulé-jeté est un peu le point faible des Mauriciens mais la compétition d’aujourd’hui promet beaucoup. Nous nous servirons de ces performances pour la suite », souligne l’entraîneur national.