En dépit d’une demande de Judical Review de la part de Nankishor Fakun devant la cour Suprême contre la décision du ministère de la Jeunesse et des Sport, ce dernier de même que le Comité olympique Maurice sont les deux protagonistes qui ont mené la Fédération mauricienne d’Haltérophilie à l’état où elle se trouve aujourd’hui. Nommément, Nandkishor Fakun et Poorun Bhollah. S’il a été décidé que les élections seront organisées au niveau régional dans cinq régions le 21 mai, alors que celle qui conduit à la constitution du prochain comité directeur de cette fédération se fera le 21 juin.
Par contre, on note déjà que les ennemis d’hier sont les  amis d’aujourd’hui. Puisque Fakun et Bhollah font désormais cause commune et marchent main dans la main. Les mauvaises langues évoquent même  que la composition du prochain comité directeur aurait déjà été décidé, tout comme le prochain président de la FMH. S’il fallait passer par cette absurdité pour qu’enfin les guerres intestines prennent fin au sein de cette discipline, autant dire pourquoi pas. Mais déjà espérons que cette nouvelle accord de raison ne seront pas qu’une fine couche de vernis qui va craquer, voire tomber face à la première secousse.
Le duo infernal
C’était mardi dernier que tout ce beau monde, à savoir Philippe Hao Thyn Voon et Vivian Gungaram pour le COM, Ram Lollchand et Preetam Jhummun pour le MJS et le duo infernal Nandkishor Fakun et Poorun Bhollah, s’est  retrouvé autour de la table de discussion. Ceci après que le COM a décidé de rouvrir les discussions sur ce dossier suite à la suspension de la FMH par le MJS depuis février dernier. Le calme étant revenu autour de la prochaine assemblée générale élective du COM , le règlement final de la situation de la Fédération mauricienne de Natation a de ce fait favorisé une atmosphère pour régler la question de la légitimité de la FMH, qui était une épine dans le pied du COM après le jugement du Juge Domah.
«La mise en place d’un nouveau comité directeur pour cette fédération. Cette question a été la seule discutée lors de cette rencontre», a confirmé à Week-End Vivian Gungaram.
Dans la réalité, la FMH sera composée de cinq régions à savoir Beau-Bassin/Rose-Hill, Grand-Port, Quatre-Bornes et Vacoas-Phoenix. Pour la cinquième région, l’aval du ministre des Sports est attendu pour pouvoir combiner celle de Curepipe avec Pamplemousses. «Il y a eu effectivement un travail en amont qui a été fait afin de faire venir sur la table de discussions les deux hommes forts de l’haltérophilie à Maurice. Au COM, nous sommes assez contents qu’une solution a été trouvée et que ces deux hommes puissent travailler ensemble pour le bien d’une discipline», a soutenu pour sa part le président du COM, Philippe Hao Thyn Voon.
Entretemps, il nous revient que le ministère de la Jeunesse et des Sports aurait décidé d’ouvrir les portes de la fédération à Vacoas afin de permettre l’organisation de ces nouvelles élections. Des élections qui, selon le président du COM, seront supervisées par le comité olympique et le MJS. «Si le COM et le MJS travaillent ensemble, beaucoup de problèmes auraient pu être évités et beaucoup de solutions auraient pu être trouvées», explique encore PHTV.
Ce dernier soutient aussi que Nankishor Fakun a décidé de se montrer plus indulgent et se dit prêt à engager les haltérophiles dans les compétitions internationales, et à organiser des compétitions sur le plan local. Par contre, le MJS n’a pas cédé sur la question de lever la suspension de la FMH. «Ce sera chose faite après que le nouveau comité directeur sera mis en place, comme pour la natation», explique-t-on à Week-End au MJS.