Décidément, elle ne cessera jamais de nous surprendre. Roilya Ranaivosoa, engagé dans la catégorie des 53 kg, évoluera dans la catégorie des -48 kg à ces Mondiaux d’Haltérophilie à Houston aux États-Unis. Notre compatriote sera en action aujourd’hui à 3h30 du matin. Quant à Shalinee Valaydon, elle concourra dans la catégorie des +75 kg dans une semaine.
Coup de théâtre pour la triple médaillée d’or des Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI, 1-9 août) à La Réunion et d’argent aux Jeux d’Afrique au Congo-Brazzaville, Roilya Ranaivosoa,  ne concourra pas dans la catégorie des 53 kg pour ces Mondiaux 2015 à Houston. En effet, la leveuse de fonte a encore une fois baissé de catégorie, se retrouvant chez les -48 kg. « C’est une tactique du Directeur Technique National, Urdas Constantin. Il ne faut pas oublier que c’est une athlète qui a un gros potentiel. Elle sera définitivement à surveiller parce qu’elle vise ni plus ni moins qu’une qualification olympique dans sa catégorie », explique Jimmy Moonien, de la Mauritius Amateur Weightlifters’ & Powerlifters’ Association (MAWPA).
À noter que ses meilleures marques, enregistrées lors des JIOI, sont de 82 kg à l’arraché, 105 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 187 kg (record nationaux). Mais la leveuse de fonte devra élever son niveau de jeu face à la crème mondiale de la discipline.  » Je pense que le coup est jouable et qu’elle possède toutes les qualités requises pour terminer dans le top 10, synonyme de qualification pour les JO au Brésil l’année prochaine », avait affirmé Poorun Bhollah à Week-End lors de la semaine écoulée. Elle devrait selon toute vraisemblance se retrouver dans le plateau B.
En ce qu’il s’agit de Shalinee Valaydon, c’est une tout autre paire de manches. Engagée dans la catégorie des +75 kg, la triple médaillée d’or des JIOI de 2011 (Seychelles) et 2015 (Réunion) fera face à une rude opposition. C’est d’ailleurs samedi prochain qu’elle entrera dans l’arène.
« Il y aura un total de 35 participants dans ma catégorie mais je ferai mon maximum pour tenter de tirer mon épingle du jeu. Je n’ai pas eu de préparation spécifique pour les Mondiaux. Je me suis uniquement entraîné à Vacoas, deux fois par jour. Mon but est de bénéficier des points dans ma quête d’une qualification pour les JO », a-t-elle fait ressortir.