Les haltérophiles mauriciens ont repris le chemin de la compétition hier au Centre National à Vacoas avec la seconde manche de la National League. C’est Cédric Coret (-77 kg) qui a été élu meilleur leveur de fonte en masculin alors que la palme est revenue à Roilya Hanitra Ranaivosoa (-69 kg) chez les filles, eux qui ont amélioré leurs records nationaux. À noter que ces deux haltérophiles s’étaient illustrés lors de la dernière compétition, à savoir l’épreuve de l’épaulé-jeté.
Cédric Coret et Roilya Hanitra Ranaivosoa ont été les vedettes de cette compétition en améliorant leurs records nationaux. Le premier, âgé de 22 ans, est un jeune haltérophilie, qui monte en puissance. Meilleur leveur de fonte du dernier tournoi, à savoir l’épreuve de l’épaulé-jeté, il a remis ça en remportant la palme dans la catégorie des -77 kg avec 117 kg à l’arraché, 153 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 270 kg. À noter que l’ancienne marque du vainqueur est de 112 kg à l’arraché et 145 kg à l’épaulé-jeté. Très content d’avoir réalisé cette performance, le principal concerné espère poursuivre sur cette même lancée.
« Je suis très content car premièrement je fais plaisir à mes entraîneurs qui ont atteint leurs objectifs en me faisant améliorer mes marques. Deuxièmement, c’est une satisfaction personnelle et pour finir, je fais plaisir à ma famille qui demeure ma source principale de motivation. Il faut faire ressortir que je travaille à la Special Support Unit (SSU) et c’est dur moi de m’entraîner en même temps. Mais quand je suis présent au gymnase, je me donne à 200% car j’aime ce que je fais et je me donne les moyens d’atteindre mes objectifs. Le plus dur est de rester numéro 1 », explique Cédric Coret, qui fait un appel à l’état pour bénéficier de facilités pour qu’il puisse se préparer dans les meilleures conditions. « Je réalise des records depuis 2011 et je continuerai à travailler très dur. Mon crédo, sois humble et fair-play », ajoute-t-il.
Du côté féminin, c’est Roilya Ranaivosoa qui poursuit son petit bonhomme de chemin, elle qui a amélioré ses records personnels avec une performance de 77 kg à l’arraché, 107 à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 184 kg. Son ancien record est de 76 à l’arraché et 96 kg à l’épaulé-jeté. L’entraineur national, Ravi Bhollah est satisfait dans l’ensemble. « Ce sont six mois de travail qui s’avèrent être payants. Le gros souci est que beaucoup d’entre eux ne s’entraînent pas régulièrement. Roilya est pour sa part très régulière et c’est le résultat de son dur labeur qui a été récompensé. C’est dommage pour Cédric car il peut faire beaucoup mieux. Malheureusement, il a un emploi du temps bien chargé étant un employé des forces de l’ordre. Je pense qu’il est capable de beaucoup mieux. Dans l’ensemble, je suis content car les haltérophiles ont donné le maximum. Ils seront encore meilleur dans les prochaines compétitions à venir », fait ressortir l’entraineur national.