Poorun Bhollah prend la main. L’ancien secrétaire de la Fédération mauricienne d’haltérophilie (FMH) a été conduit à la présidence lors de l’assemblée générale élective tenue lundi après-midi au siège de cette fédération à Vacoas. Il succède à Nundishor Fakun, qui a été écarté de l’exécutif, ne récoltant que six voix lors du décompte. Toutefois, un des fidèles lieutenants de ce dernier, en l’occurrence Serge Calotte, sauve sa place en tant que membre au sein de l’exécutif en dépit d’avoir été coélu en tête de lice avec Dario Namaseevayen avec 15 voix. Ce dernier fait aussi partie du groupe mené par Nundkishor Fakun. Mais à deux contre neuf, il est clair qu’ils n’auront pas facilement voix au chapitre au sein du nouvel exécutif.
L’heure est à la réjouissance pour Poorun Bhollah, qui a récolté 11 voix contre 10 à Magarajen (Jimmy) Monien, dernier candidat élu sur les quinze postulants venant des cinq régions ou régions annexées Grand-Port/Savanne, Beau-Bassin/Rose-Hill, Vacoas-Phoenix, Curepipe-Pamplemousses et Quatre-Bornes. « Je me sens vraiment libéré de tous les problèmes auxquels notre fédération a dû faire face par la faute des personnes qui n’avaient pas à coeur l’intérêt et l’avancement de notre sport. Pour moi, c’est un choix logique étant donné que j’ai toujours pris au sérieux mon rôle et celui des athlètes », lâche-t-il. Et d’ajouter que « c’est une nouvelle équipe composée d’éléments qui ont de l’expérience et de jeunes qui prendront ensuite la relève. »
Les huit autres membres de l’exécutif, incluant Jimmy Monien, soutiennent tous Poorun Bhollah, à savoir Mohit Ramnath et Prechilla Carreau (14 voix), Vandana Harbungs, Richard Doolaul, Didier Drack (13), Emmanuel Maunick (12) et Iswar Boolkah (11). Drack, Carreau, Harbungs et Namaseevayen sont nouveaux au sein de l’exécutif. Anciens athlètes, Jimmy Moonien et Emmanuel Maunick passent définitivement dans les rangs de dirigeants.
Pour Poorun Bhollah, l’heure est déjà à l’action. « La page est tournée et le passé c’est le passé. Notre priorité est la régionalisation. Notre priorité est d’implanter des centres régionaux d’entraînement et de formation à Grand-Port, Flacq, Rivière-Noire et Rodrigues. Dans le passé, on avait remarqué le potentiel qui existe dans ces régions. Une fois que les jeunes seront bien formés, ils devraient rejoindre l’équipe nationale au centre à Vacoas. »
La nouvelle équipe bénéficiera sans aucun doute du soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports, qui devrait d’ailleurs annoncer dès cet après-midi à 15h30 la levée de la suspension de reconnaissance qui pesait sur la FMH depuis février. Poorun Bhollah en profitera pour « effectuer une demande afin de disposer d’un entraîneur national et obtenir des facilités pour utiliser les centres de jeunesse comme lieux d’entraînement pour les jeunes. »
Reste que les candidats non élus sont Steward Lai Cheong (Cpe/Pamp), Dany Chellen (QB), Steeve Juhel (QB) et Nundkishor Fakun, tous n’ayant récolté que six votes chacun. Ce dernier avoue qu’il connaissait déjà le verdict depuis vendredi et parle de « trahison pour la troisième fois par Poorun Bhollah. » « Nous étions tombés d’accord pour un partage des pouvoirs. Mais cet accord n’a pas été respecté, comme lors des deux fois précédentes », déclare-t-il avec amertume. Et de lancer : « Jusqu’à quand Bhollah restera-t-il président ? Sera-t-il désavoué avec son équipe par le Registrar of Associations comme la dernière fois ? S’est-il installé sur un siège éjectable ou sur un hot seat ? Attendons pour le savoir. »
Toujours est-il que cette AG élective s’est tenue en présence du président du Comité olympique mauricien, Philippe Hao Thyn Voon. Le responsable du dossier de la discipline au MJS, Pritam Jhummun, est arrivé quand les élections étaient déjà terminées, a-t-on indiqué.