L’haltérophile mauricien Praful Prithipaul, qui avait été sélectionné à la dernière minute aux 9es Jeux des îles en -62 kg, a été contrôlé positif à un produit interdit. Mais précisons que le présent cas ne concerne pas l’événement indiaocéanique, puisque l’athlète avait été soumis à un contrôle le 21 avril dernier. C’est hier que la Fédération mauricienne d’haltérophilie (FMH) en a été informée par le MJS.
Réserviste jusqu’au dernier moment, Praful Prithipaul avait été soumis à une contrôle hors compétition avec la plupart des leveurs mauriciens le 21 avril dernier, ces derniers revenant alors de Roumanie. Ce contrôle avait été effectué suivant la recommandation de l’entraîneur national, Ravi Bhollah.
« On suivait de près cet athlète car on avait des doutes par rapport à ses performances », nous a déclaré ce matin le président de la FMH, Poorun Bhollah, sans états d’âme. « Mais n’ayant obtenu depuis aucune réponse quand à ses résultats, tout laissait croire qu’il était propre. Nous avons donc décidé de l’inclure dans la sélection quelques jours avant le départ, soit à la date limite des entrées pour les Jeux », ajoute-t-il.
L’échantillon d’urine qui fut prélévé sur l’athlète fut testé le 11 mai en Afrique du Sud. C’est donc plus de quatre mois après que les résultats sont tombés. Praful Prithipaul a pour rappel remporté trois médailles d’argent à La Réunion. Il a également été soumis à un contrôle de dopage après sa compétition à l’île soeur. Mais selon Poorun Bhollah, « on devrait attendre deux mois pour connaître ses résultats ». Si ceux-ci s’avèrent positifs, l’athlète pourrait être privé de ses médailles et être suspendu.
« Pour l’heure, nous instituerons quand même un comité pour entendre ce qu’il a à nous déclarer. Nous faisons une fois de plus face à un cas de dopage, même s’il n’a pas été contrôle positif aux Jeux des îles, jusqu’à preuve du contraire », déclare Poorun Bhollah.
Ce nouveau cas survient seize mois après celui d’Anthony Madanamootoo, contrôlé positif en avril 2014 aux championnats d’Afrique juniors à Tunis, où il avait été médaillé de bronze à l’épaulé-jeté et au combiné en 69 kg.