À moins de deux semaines des Jeux des Îles de l’Océan Indien, force est de constater qu’il existe une cacophonie au sein de cette discipline qu’est l’haltérophilie. Le leveur de fonte Praful Prithipaul s’est confié à Week-End hier et s’est dit lésé. Selon lui, il y a eu grosse négligence de la part de la Mauritius Amateur Weightlifting & Powerlifting Association (MAWPA) dans l’élaboration de la sélection pour le rendez-vous de Mahé.
Au départ, le jeune Praful Prithipaul (21 ans) concourait dans la catégorie des -62 kg. Il évolue dans cette catégorie depuis ses débuts en 2008. En avril dernier, le leveur de fonte s’est envolé pour la Bulgarie en compagnie de certains autres présélectionnés pour un stage intensif qui, pour rappel, a pris fin  avant l’heure et dans la cacophonie. Prithipaul, a lors de ce stage, pris un peu de poids mais aussi amélioré ses performances. « Je devais suivre un régime. Mais j’ai remarqué que cela nuisait à ma santé et que je me sentais faible. L’ancien DTN, Trendafil Stoychev qui dirigeait le stage, m’a alors conseillé de manger davantage. Mon poids a donc augmenté mais j’ai travaillé plus car j’avais atteint les 72kg », a-t-il souligné.
Des problèmes internes étant survenus en Bulgarie, le groupe de présélectionnés revient à Maurice sans le DTN bulgare et les entraînements reprennent au pays sous la férule de Marc Coret et Serge Calotte, jusqu’au test force du 8 juillet, supposément déterminant pour la finalisation de la sélection en vue des JIOI. « Le test force ne s’est pas déroulé selon les règles de l’International Weightlifting Federation (IWF). Il n’y avait pas de suivi à la pesée. Ce qui explique que l’on n’a pas comptabilisé mon pointage dans la catégorie des -77 kg », a clairement indiqué Prithipaul, présent dans notre salle de rédaction, hier matin. En effet, ce dernier, qui devait concourir dans la catégorie des -77 kg allègue qu’il y a eu une erreur du comité technique de la fédération qui l’a placé sur la liste des remplaçants. « Lors de la pesée, avant le début du test force, j’affichais 69.5 kg. Je devais donc concourir chez les -77kg en toute logique. J’ai même sorti une belle prestation, soit un total olympique de 222 kg avec 102 kg à l’arraché et 120 kg à l’épaulé-jeté. Mais le lundi 11 juillet, jour de l’annonce de la sélection, je me retrouve remplaçant. Je ne comprends pas », a fait ressortir Prithipaul.
L’haltérophile a ensuite fait part de son mécontentement quant à sa non-sélection au président de la MAWPA, Nundkishore Fakun. Celui-ci lui aurait dit alors qu’il y avait eu une erreur concernant sa catégorie et lui aurait promis qu’il passerait un autre test force chez les -77kg le vendredi suivant, 22 juillet, pour déterminer qui sera l’unique représentant dans cette catégorie aux JIOI. Mais il n’en fut rien. « A mon arrivée au centre national d’haltérophilie, vendredi, je me suis rendu compte qu’aucune disposition n’avait été prise pour organiser un nouveau test force », a soutenu l’haltérophile. « Je trouve cela injuste. Le test force était, selon moi, censé être l’étape déterminante en vue de la finalisation de la sélection pour les JIOI mais ce ne fut qu’un trompe l’oeil », s’insurge notre interlocuteur.  Contacté au téléphone hier soir, le président de la MAWPA, Nundkishore Fakun, n’a pas voulu faire de commentaires par rapport à cette affaire. « No comments for the time being ! », s’est-il contenté de nous répondre. Affaire à suivre…