C’est ce qu’on appelle un véritable psychodrame que vit désormais la Fédération mauricienne d’Haltérophilie. En toile de fond, une ingérence à outrance du ministre de la Jeunesse et des Sports, appuyé par son désormais « blue eyed boy », le Senior Sports Officer (SSO), Soodesh Appadoo, dans les affaires internes de cette fédération. À tel point que c’est le ministre Yogida Sawmynaden qui a décidé quel entraîneur accompagnera l’haltérophile Roilya Ranaivosoa à Rio pour les Jeux Olympiques (JO). Le ministre est allé jusqu’à accepter que son ministère assure les frais — billets d’avion et hébergement — du Roumain Urdas Constantin à Rio. Un budget estimé à plus de Rs 250 000.
Quel lien existe-t-il entre le duo Sawmynaden-Appadoo et celui composé de Ranaivosoa-Constantin?? La question est légitime aujourd’hui après que de nombreuses zones d’ombres, voire des interrogations, ont surgi au sein de la Fédération mauricienne d’Haltérophilie (FMH). Surtout du rôle du SSO, Soodesh Appadoo, omniprésent sur le front de l’attaque à chaque fois que Roilya Ranaivosoa se trouve en difficultés. Pourtant depuis le début de l’année, le SSO est officiellement Managing Secretary du Mauritius Sports Council (MSC) et, à ce titre, comme pour ses prédécesseurs du reste, il n’est responsable d’aucun dossier (voir plus loin). C’est le SSO, Parsand Ujoodha qui est responsable du dossier haltérophilie.
Cette nouvelle histoire d’interventionnisme du ministre de la Jeunesse et des Sports dans cette affaire remonte au 24 juin dernier, lorsque la Fédération International d’Haltérophilie (FIH) confirme à la fédération mauricienne une place pour « one athlete » dans le quota olympique. À la réception de cette lettre, la FMH désigne logiquement Roilya Ranaivosoa, qui, faut-il le rappeler, mérite amplement cette place. La FMH confirme sa décision tant à la FIH qu’au Comité Olympique Mauricien (COM)
Le mécontentement de Sawmynaden
L’affaire se corse cependant lorsque la FMH opte pour son secrétaire général, Jimmy Mounien, comme l’accompagnateur de Roilya Ranaivoso le vendredi 24 juin dernier. Immédiatement, le ministre Yogida Sawmynaden montre son mécontentement sur le choix de la FMH et veut imposer le Roumain Urdas Constantin comme celui qui accompagnera la représentante mauricienne. Le président de la FMH, Poorun Bhollah, est dès lors convoqué lundi dernier dans le bureau du ministre Sawmynaden où ce dernier se demande pourquoi « ce n’est pas un technicien qui accompagne Roilya ». Après avoir expliqué sa position, Poorun Bhoolah se sépare du ministre, croyant avoir été bien compris. Dans la foulée, le Comité Olympique Mauricien (COM) agit en vertu des directives de la FMH et accorde une accréditation à Jimmy Mounien pour les JO et ne le demande pas pour Urdas Constantin.
Ce qui ne plait ni au ministre des Sports ni à Soodesh Appadoo. Selon nos informations la position de la FMH a eu une double conséquence. D’abord au 9e étage du Citadell Mall où le ministre a eu une pousse d’urticaire, alors que, de l’autre côté, le Roumain, informé de sa nouvelle situation, soumet sa démission comme DTN de Maurice dans un courriel à la fédération et au MJS le 30 juin.
Informé de ces changements qui ne sont pas en leur faveur, le duo Sawmynaden-Appadoo relance à toute vapeur la machine du ministère de la Jeunesse et des Sports. « Pa konsider sa let demision-la, sa pou sanze-la. Dan 5 minit Bhollah pou bizin sanz so lavi e aksepte donn Constantin so akreditasion », déclare en substance Soodesh Appadoo à Kaysee Teeroovengadum, responsable des demandes accréditations pour les JO au COM.
Nos informations laissent comprendre que le ministre Yogida Sawmynaden serait allé jusqu’à parler à Urdas Constantin pour que ce dernier revienne sur sa décision. Dans une lettre du 30 juin toujours, le Roumain confirme qu’il reprend sa lettre de démission après une conversation avec le ministre des Sports, et ce, dans un langage qui nous rappelle étrangement celui utilisé par une personne qu’on connaît bien au ministère de la Jeunesse et des Sports. Puis il y a eu cette conversation téléphonique de jeudi entre le ministre des Sports et le président du comité olympique, où Yogida Sawmynaden a exigé qu’Urdas Constantin soit aux côtés de Roilya Ranaivosoa durant son séjour à Rio.
Plus de Rs 100 000 le billet d’avion
Selon nos informations le ministre aurait expliqué au président du COM qu’il a un plan « ultra important » pour l’haltérophile mauricienne dans la ville Brésilienne. Le MJS finance un séjour du 3 au 14 juillet à Rio tant pour Roilya Ranaivosao que pour Urdas Constantin. Puis le duo participera à un stage organisé par la Confédération africaine du 14 au 28 juillet. Ils seront au Village des Jeux à partir du 29 et ils y séjourneront jusqu’au 20 août pour la Mauricienne et jusqu’au 10 août pour Urdas Constantin. Il est à noter que le billet d’avion de Roilya Ranaivosoa pour l’aller-retour Maurice-Dubaï-Rio coûte Rs 101 572 à l’État mauricien. Le technicien roumain fera, lui, le trajet Bucarest-Dubaï-Rio-Dubaï-Maurice. On vous laisse deviner le coût du billet, y compris le prix du séjour dans la grande mégapole brésilienne pour deux personnes pendant une quinzaine de jours.
Dans la foulée, le président de la FMH, qui était réfractaire à l’idée de donner une accréditation à Urdas Constantin, a fini par avaler la couleuvre. « Avons-nous d’autres options?? », s’interroge Poorun Bhoolah comme pour exprimer son incapacité à agir face à cette nouvelle ingérence du ministre des Sports dans les affaires de la fédération. « Notre fédération est le bouc émissaire de tout le monde. Mais nous avons pris une décision et nous lui avons informé qu’après les JO, Constantin n’est plus le DTN de l’haltérophilie mauricienne », affirme le président de la FMH.
Et les autres…
L’intérêt particulier démontré par le MJS et le Managing Secretary du MSC sur ce dossier en particulier interpelle. Pourquoi Yogida Sawmynaden et Soodesh Appadoo ne s’intéressent-ils pas, avec la même ardeur, aux raisons pour lesquelles Fabienne St-Louis et Heather Arseth, Bradley Vincent et Kate Foo Kune ne sont pas accompagnés d’entraîneur à Rio?? Comptent-ils convoquer Harold Lai, Alain St-Louis et Bashir Mungroo dans son bureau lundi pour les assigner?? Dans l’édition d’hier du Defi Plus, le ministre Yogida Sawmynaden avance qu’il a été « mis au courant du cas Roilya Ranaivosoa ». Par qui, Soodesh Appadoo??