Décidément l’épisode Glasgow continue à tourmenter les esprits. En effet, une demande de la Fédération Mauricienne d’Haltérophilie pour que Ravi Bhollah effectue un retour au poste d’entraîneur national a été essuyée d’un revers de main par le ministre de la Jeunesse et des Sports. Contacté hier matin à la démarche de la FM et annoncé par voie de communiqué de presse — dont une copie n’a pas été envoyée à Week-End — le ministre de la Jeunesse et des Sports a indiqué que la décision qui avait été prise avec la FMH n’était pas le retour de Ravi Bhollah. mais plutôt de chercher un DTN.
«Furthermore, Mr. Bhollah Ravi has also accepted to resume his post of National Weightlifting Coach since September 2014 following the decision of the Ministry to reimburse him for his services as National Coach for the period January 2014 – July 2014. The decision of the Ministry is however being awaited to validate his resumption.», peut-on lire dans le communiqué. «J’ai effectivement pris connaissance de la demande de la fédération pour le retour de Ravi Bhollah comme entraîneur national. Pour l’heure je ne vois pas l’intérêt d’un tel retour. On ne n’entre pas et ne sort pas dans un centre d’entraînement comme dans une boutique. Pourquoi veut-il me faire des excuses? Je pense qu’il doit plutôt des excuses aux haltérophiles qu’il a traités de tous les noms dans un journal. Quand il fallait cracher sur le ministère, il avait trouvé et le temps et les moyens d’aller parler à la presse. Pour s’excuser maintenant il veut envoyer une lettre. De toutes les façons, la décision prise était de trouver un DTN. Au moins sur ce point on ne pouvait pas reprocher à Nankishor Fakun d’avoir été laxiste lorsqu’on lui avait demandé de chercher un entraîneur étranger», a laissé entendre le ministre.
Faut croire que la plaie est encore bien ouverte entre le MJS et la FMH. D’autant plus que le ministre voit d’un mauvais oeil la décision de cette même fédération d’annoncer subitement avoir trouvé 18 présélectionnés, all body weight, pour les JIOI, «alors que lors de notre visite au centre d’entraînement il y avait à peine une dizaine d’halterophiles. Dont de très jeunes athlètes». Est-ce parce que Week-End a indiqué la semaine dernière que des culturistes sont recherchés pour venir porter main forte à la présélection nationale?
Reste que le communiqué de la FMH en fait état et il semblerait que la sélection pour l’haltérophilie est presque, si elle ne l’est pas déjà, bouclée. Par ailleurs la FMH dit avoir pris contact avec les fédérations indiennes, chinoises, thaïlandaises, sud-coréennes et de Taipei à la recherche d’un DTN. Mais c’est toujours au stade des négociations. Par ailleurs, les haltérophiles Shalinee Valaydon et Roilya Ranaivosoa seront en compétition dans les Championnats du Monde.