La première journée d’haltérophilie a été très fructueuse pour l’équipe mauricienne, qui a récolté un total de neuf médailles dont trois d’or, trois d’argent et trois de bronze au gymnase du Moufia à Ste Clotilde. La leveuse Roilya Hanitra Ranaivosoa est montée sur la plus haute du podium dans la catégorie des 53 kg en réalisant trois records des Jeux, jamais réalisés dans cette catégorie.
Ils n’étaient que trois leveurs mauriciens engagés lors de la première journée de compétition. En féminin, Roilya Ranaivosoa a été la première à entrer en scène. Une entrée spectaculaire. Avant le début de la compétition, la confiance régnait dans le camp mauricien.
« Roilya Ranaivosoa va nous rapporter trois médailles d’or. J’en suis persuadé. Elle s’est très bien préparée », avançait Poorun Bhollah, président de la Mauritius Amateur Weightlifting & Powerlifting Association (MAWPA).
En effet, la représentante mauricienne a facilement enlevé son concours avec un premier essai à l’arrachée à 70 kg avant d’échouer a 78 kg. Mais lors de l’essai suivant, elle souleva une barre à 82 kg en établissant un record des JIOI.
Elle tenta par la suite de pulvériser le record avec une barre à 113 kg mais échoua de peu. C’est la Malgache Sabrina Andriamatantsoa qui a pris la deuxième place (60 kg) devant la Réunionnaise Stéphanie Lauret (42 kg).