Les leveurs de fonte se sont rencontrés au gymnase national à Vacoas, samedi, à l’occasion des Championnats nationaux U13, U15 (Espoirs), U17 (Jeunes) et U20 (Juniors). Douze records sont tombés lors de cette compétition dont l’enjeu était une qualification aux prochains Championnats d’Afrique qui se tiendront à Maurice du 10 au 17 juillet.
Les haltérophiles ont tenté de donner le meilleur d’eux avec, pour certains, l’échéance africaine en perspective. Les nouveaux records sont signés Anthony Madanamoothoo (Jr, -77 kg) et Kelwin Juboo (U15/U17, + 94 kg) en masculin, Alison Sunee (-69 kg) et Ketty Lent (-58 kg chez les filles. Les meilleurs athlètes de la compétition par catégorie sont Iram Wendy (U15), Ketty Lent (Jeunes) et Alison Sunee (Juniors) chez les filles, Emrith Tooshal (U13), Khelwin Juboo (U15), Dinesh Pandoo (Jeunes) et Anthony Madanamoothoo (Juniors) chez les garçons.
Alison Sunee a démontré une bonne progression chez les juniors et s’estime chanceuse que les Championnats d’Afrique ainsi que les JIOI 2019 se tiendront à Maurice. Elle croit être sur la bonne voie en 69 kg. « Je suis satisfaite de ma performance d’aujourd’hui (samedi), mais je dois perdre un peu de poids encore. Mon objectif sera de me surpasser à l’arraché », confie-t-elle.
Du côté des garçons, le meilleur junior actuel, Anthony Madanamoothoo, estime qu’il a eu un bon début de saison. Il a raté 115 kg à l’arraché et s’est donc arrêté à 110 kg. Toutefois, il soutient s’être rattrapé à l’épaulé jeté avec140 kg. « Je compte évidemment faire mieux aux Championnats d’Afrique. Je remercie mes parents, le collège St Esprit,  la FMH et toutes les instances qui m’aident  à poursuivre mes objectifs », souligne-t-il.
Quelques athlètes seniors étaient aussi engagés samedi vu que la compétition servait de sélection à l’échéance africaine. Jonathan Coret a ainsi réussi ses six tentatives sur six comme prévu. « Avec les conseils de mon entraîneur, j’y suis s arrivé. Nous attendons la liste officielle des qualifiés pour les championnats d’Afrique et je compte avoir ma place sur le podium. Je tiens à remercier mes sponsors », a-t-il déclaré.
Emmanuela Labonne, qui avait décroché l’argent continental l’an dernier, en 69 kg, est bien décidée à décrocher l’or cette année. Même si elle n’est pas en bonne condition physique, elle s’est dit satisfaite de sa performance et rend hommage à son père Vivian Lent, décédé il y a un mois. « J’ai une pression quotidienne à gérer entre ma vie de famille et mes entraînements, ce qui devient de plus en plus difficile. Cependant, mon père m’a toujours appris à ne pas baisser les bras et à réaliser mes rêves. Je veux avant la fin de ma carrière sportive remporter l’or aux championnats d’Afrique et me qualifier aux Jeux du Commonwealth. Je tenterai le coup en juillet en essayant de soulever 90 kg à l’arraché et 110 kg à l’épaulé-jeté. »
L’entraîneur national, Ravi Bolah, est d’avis que les jeunes ont « répondu à l’appel étant donné que c’était leurs championnats. » Il ajoute qu’il n’y a pas eu de surprises chez les seniors, mais de bonnes performances. Le comité technique de la Fédération mauricienne d’haltérophilie se rencontrera ce mardi pour analyser les résultats avant de finaliser la sélection. « Valeur du jour, je ne peux pas encore assurer si les leveurs feront des exploits en juillet étant toujours en préparation. Mais je reste confiant concernant nos éléments. Il y a probablement neuf leveurs qui sont quasi confirmés d’être dans la sélection », indique Ravi Bholah.