A maintenant moins de huit mois des Jeux des Iles, la FMH doit rassainir la situation et régler tous les confl its afi n que les leveurs ne soient en aucune manière affectés dans leur préparation

La Fédération mauricienne d’haltérophilie (FMH) envisage de convoquer une réunion cette semaine ou la prochaine semaine pour discuter d’une part de la controverse liée à la personne de son nouveau président qui avait perçu à travers le State Recognition Allowance Scheme l’allocation réservée aux anciennes gloires du sport mauricien. Et de l’autre parvenir éventuellement à une décision concernant les récentes décisions qu’elle a prises pour réorganiser son exécutif.

C’est ce que nous a déclaré hier le président, Magarajen (Jimmy) Moonien. Il avait succédé à Poorun Bhollah le 6 novembre dernier à la suite d’une Assemblée Générale spéciale qui avait été organisée conformément à la demande faite dans ce sens par le MJS. Cette instance avait statué avec l’avis du State Law Office (SLO) que Poorun Bhollah occupait illégalement le fauteuil de président en raison de son engagement en politique. Mais il se trouve que certains changements qui ont été effectués ne seraient pas compatibles avec la Sports Act. nouveau président s’est retrouvé au milieu d’une controverse puisqu’il n’est toujours pas en mesure de présenter les preuves tangibles qu’il avait été bien été médaillé en -69 kg aux championnats continentaux du Kenya en 2002 pour bénéficier de l’allocation réservée aux anciennes gloires.

Du coup, jeudi dernier, il a restitué environ Rs 45 000 au MJS/TFES pour les allocations qu’il aura touchées d’octobre 2017 à octobre 2018 avec effet rétroactif à partir de juillet 2017. « Je l’ai fait en attendant d’avoir les preuves de l’IWF et de la African Weightlifting Federation que j’avais bien été médaillé de bronze. J’ai déposé une requête personnelle en ce sens à ces deux instances et j’attends confirmation », insiste le principal concerné. Ce qui de loin pourrait ressembler à un acte frauduleux, est aussi qualifié dans les milieux du MJS ‘d’embezzelment’ et donc passible d’une peine d’emprisonnement de dix années. Mais toujours est-il que le nouveau président n’a pas l’intention de démissionner trouvant que « cela n’a rien à avoir à ce cas précis… En fait, il n’y a pas eu d’élection à proprement dit, mais simplement un remaniement du managing committee », précise-t-il.

Lors de la prochaine réunion, le comité aura aussi à se pencher, entre autres, sur le cas du nouveau secrétaire administratif confié à Poorun Bhollah, un nouveau rôle qui est toujours en contradiction avec la loi-cadre puisque ce dernier est toujours membre du conseil de village et responsable de trois commissions au conseil de district de Nouvelle France.

Des clarifications devraient être aussi apportées autour du cas de Iswar Boolkah, vice-président de la FMH qui fait également partie du staff de la Mauritius Football Association en tant que masseur et préparateur mental du Club M. Le cas du trésorier Mohit Ramnath, devrait aussi être débattu. Car celui-ci cumule des responsabilités de chef d’arbitre de la FMH en sus d’être coach d’un club de Savanne et actuellement arbitre de grade 1 à Maurice. D’où le risque de conflit d’intérêt.