Roilya Ranaivosoa tentera de conserver son titre dans la catégorie -48 kg

Beaucoup d’espoir réside en Roilya Ranaivosoa, qui sera la première haltérophile mauricienne en action demain après-midi. Celle qui a été la seule sportive mauricienne à se retrouver sur le podium lors des derniers Jeux du Commonwealth tentera de conserver sa suprématie chez les -48 kg. Au cours de la dernière édition, elle avait fait fuir l’opposition en ne trouvant sur sa route que la Malgache Rosinath Randafison. La différence de classe était énorme entre les deux leveuses vu l’écart de 41 kg (171 contre 130) qui les séparait au total olympique. Depuis, Roilya Ranaivosoa n’a fait que s’affirmer et son récent stage à Crystal Pa- lace en Angleterre n’a pu que la mettre davantage en confiance.

L’autre haltérophile qui pourrait tirer son épingle du jeu est le jeune Dorian Madanamootoo chez les -56 kg. Il tentera de demeurer sur la vague du succès après ses triples médailles d’or décrochées à Alger. Il ne faudra pas également négliger les chances de Jonathan Coret dans la catégorie -62 kg, lui qui s’était retrouvé sur la troisième marche du podium lors de la dernière édition. Par contre, Doushka Gopa- loodoo, engagée ches les -53 kg, risque de trouver la concurrence rude. Tout de même, l’expérience méritera d’être vécue dans l’op- tique des prochains Jeux des îles.

Il est à noter que les autres sélectionnés dans le camp mauricien sont Dinesh Pandoo (-69 kg), Anthony Madanamootoo (-77 kg), Jérémy Félicité (-85 kg), Valentino Félicité (-94 kg), Alwin Jooron (-105 kg), Khelwin Juboo (+ 105 kg), Ketty Lent (-58 kg), Aurélie Appaya (-63 kg), Emmanuella Labonne (-69 kg), Alison Sunee (-75 kg), Anastasia Babet (-90 kg) et Shalinee Valaydon (+ 90 kg).