L’haltérophilie est devenue le plus gros pourvoyeur de médailles avec 60 titres en jeu

Les Championnats d’Afrique, les Jeux des Îles et les Jeux d’Afrique, comme baromètre

C’est mardi que la Mauritius Amateur Weightlifters’ & Powerlifters’ Association (MAWPA) officialisera son calendrier, comme l’a clairement souligné son président, Magarajen Moonien. En effet, plusieurs grand rendez-vous sont au programme cette saison, et les haltérophiles auront à donner le maximum pour tenter de tirer leur épingle du jeu.

« La dernière compétition auquelle avait pris part les leveurs de fonte sont les Championnats nationaux, le mois dernier. Ils ont repris l’entraînement à Pointe Jérôme le 7 janvier », a confessé le président. C’est au mois d’avril que la sélection sera mise en place, en vue des Championnats d’Afrique, qui se tiendront en Égypte. Les haltérophiles devront cette fois briller en terre étrangère, après les deux dernières éditions qui avaient eu lieu au pays, soit à Centre national de Vacoas en 2017 et Pointe Jérôme en 2018. Pour rappel, l’an passé, Maurice avait terminé en tête du classement avec 10 médailles d’or, 11 d’argent et 22 de bronze. Roilya Ranaivosoa avait d’ailleurs conservé sa couronne continentale pour la 3ème année consécutive, du jamais vu à Maurice !

Mais les Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) constitue l’évènement majeur de l’année, avec de nombreux haltérophiles qui seront attendus, lors du mois de juillet, à Maurice. L’haltérophilie avait ramené pas moins de 21 médailles d’or, 6 d’argent et 10 de bronze il y a 4 ans en terre réunionnaise. Une moisson historique. Pourront-t-ils répéter cette performance ? C’est tout le bien qu’on leur souhaite. Comme nous l’avons expliqué, lors de notre édition précédente, certains des médaillés d’or de 2015 ne font plus partie de la sélection à l’instar de feu Yvan Pierrot. Ceux ayant brillé, lors des derniers JIOI sont Roilya Ranaivosoa (-53 kg), Yannick Coret (-69 kg), Cédric Coret (-77 kg), Shalinee Valaydon (+75 kg), Yvan Pierrot (-105 kg),  Yovin Gyadin (+105 kg) et Emmanuella Lent-Labonne (-69 kg). En ce qu’il s’agit de Roilya Ranaivosoa, il ne fait aucun doute qu’elle demeure une candidate plus que crédible à sa propre succession.

Magarajen Moonien pas encore fixé sur son sort

Médaillé d’argent aux derniers Jeux du Commonwealth à Gold Coast, Australie, elle avait réalisé une performance de 76kg, lors de son deuxième essai à l’arraché, alors qu’à l’épaulé-jeté, elle avait été créditée d’une performance de 94kg. Ces deux performances constituant des records nationaux ! La quadricolore a été l’auteure d’une performance de 170kg au total olympique. En ce qu’il s’agit des autres forces en présence, rien n’est moins sûr. Cédric Coret revient de blessure et aura à coeur de faire de prendre sa revanche sur ses détracteurs. Il demeure d’ailleurs, un haltérophile de grande qualité. Mais il est important de souligner qu’en 2015, les locaux travaillaient sous la férule du technicien Roumain Urdas Constantin. Ce dernier avait permis à l’équipe de briller et faisait l’unanimité, auprès des athlètes. Son départ a été difficile à combler et espérons que le nouveau DTN, Constantin Dabija, puisse trouver la bonne formule pour permettre à ces sportifs de franchir un nouveau palier.

Au mois d’octobre, place aux Jeux d’Afrique qui se tiendra au Maroc. « Nous savons que nous serons attendus au tournant. Il faudra mettre les bouchées doubles dans cette ligne droite pour arriver dans les meilleurs conditions », a soutenu Magarajen Moonien. Pour rappel, ce dernier s’était retrouvé au sein d’une controverse, l’an passé. En effet, n’ayant pu prouver qu’il a été médaillé à une édition des championnats d’Afrique, il s’était résolu à rembourser les allocations réservées aux anciennes gloires qu’il a perçues pendant les treize derniers mois. Toutefois, le Trust Fund for Excellence in Sports (TFES) lui a donné jusqu’à la fin de ce mois-ci, soit le 30 janvier, pour apporter d’autres éléments prouvant qu’il a bien décroché une médaille sur le continent africain afin qu’il puisse toucher de nouveau une allocation. « Je suis toujours en attente des résultats. J’espère que cette affaire connaîtra son dénouement au plus vite », at-il conclu.