Roilya Ranaivosoa (-58 kg) et Shalinee Valaydon (+75 kg) seront bien les deux haltérophiles mauriciennes engagées aux mondiaux d’Almaty qui se déroulent en ce moment  (4 au 16 novembre) au Kazakhstan. La première nommée, après cinq semaines de stage de préparation passées en Roumanie aux frais du TFES, est arrivée directement sur place mercredi matin, tandis que Valaydon la rejoindra vendredi.
Ce déplacement qui aura fait couler un peu d’encre s’est concrétisé, la participation de Valaydon ayant été assurée grâce à l’aide de la Solidarité Olympique vu qu’elle y est boursière dans l’optique des JO de Rio en 2016, alors que Ranaivosoa a pu obtenir le soutien financier du Comité Club Maurice, avons-nous appris. Les deux athlètes sont accompagnées du coach Gino Souprayen grâce au soutien financier du MJS après qu’une demande a été faite en ce sens de la part de la fédération mauricienne.
Alors que la tenue des championnats d’Afrique prévus normalement courant décembre à Entebbe en Ouganda semble compromise en raison de l’épidémie Ebola, ces mondiaux ne pouvaient pas mieux tomber, estime-t-on au MJS. « Elles auront l’occasion de se mettre à l’épreuve et s’aguerrir dans l’optique des Jeux des îles 2015. Leurs résultats permettront de voir plus clair », s’accorde-t-on a dire. « Pour la qualification olympique, tout dépendra de leurs résultats ».
Même si des minima pour accéder à ces mondiaux ont été pour la première fois établis par la Fédération internationale d’haltérophilie, « cela ne représente pas une obligation envers les engagés qui ne les auraient pas au préalable réalisés », soutient-on du côté de la Fédération mauricienne d’haltérophile. « On espère simplement qu’elles vont bien faire et se rattraperont de leurs contre-performances aux Jeux du Commonwealth de Glasgow (juillet-août 2014). Nous avons fait le bon choix. Pour Valaydon, la question ne se pose pas étant déjà boursière pour Rio 2016. Pour Ranaivosoa, c’était un choix logique, étant la meilleure leveuse du moment. L’objectif pour l’une comme pour l’autre est de battre leurs meilleures performances et se positionner en vue des Jeux des îles ».
Roilya Ranaivosoa détient les performances de 82 kg à l’arraché (rec. nat.) et 102 kg à l’épaulé jeté. En +75 kg, Shalinee Valaydon détient les références nationales de 100 kg à l’arraché et 120 kg à l’épaulé-jeté, indique-t-on. Leur entrée en scène est donc très attendue. Ranaivosoa sera normalement en action lundi prochain, le 10 novembre, et fera face à une quarantaine de concurrentes. Valaydon sera en scène le samedi 15 novembre contre une trentaine de concurrentes. Ces mondiaux s’inscrivent dans le cadre de la qualicafication olympique des JO de Rio.
Par ailleurs, le MJS a approuvé la candidature du Roumain Urdas Constantin au poste de nouveau DTN. Ce dernier avait déjà exercé en tant que tel à Maurice dans les années 1990, soit peu avant les 4es Jeux des îles en 1993 à Mahé. Il devrait débarquer dans quatre à six semaines.