Damien Lauret, Anita Grapinet et Stéphania Sheikmeera pourront-ils défendre les couleurs mauriciennes lors de la compétition de handball aux prochains Jeux des îles ? Valeur actuelle, de sérieux doutes subsistent quant à la participation de ces trois expatriés nés de parents mauriciens et résidant à l’île de la Réunion. La réunion du Conseil International des Jeux (CIJ) prévue à l’île soeur les 13 et 14 mai prochains permettra de statuer de façon définitive sur leur cas.
Le fait brutal demeure que ces trois joueurs sont inéligibles, du fait qu’ils ne détiennent pas de passeport mauricien et que des démarches n’ont pas été effectuées afin qu’ils obtiennent la nationalité mauricienne dans les délais prescrits. Soit les derniers six mois. Si les règlements sont appliqués à la lettre, il n’existe donc aucune chance qu’ils puissent être en action aux JIOI. Ce qui n’est pas le cas pour l’autre expatrié qu’est Pascal Arokeum qui possède de son côté un passeport mauricien. Du côté du Comité Olympique Mauricien (COM), on laisse entendre que la réunion du CIJ sera décisive sur ce sujet.
Reste qu’au niveau des présélections nationales, cette nouvelle a jeté un froid. Toujours est-il que le Conseiller Technique, Dominique Filleul, ne veut pas jeter les armes. « Nous ne nous avouons pas vaincus pour autant et nous jouerons nos dernières cartes ». A la question de savoir si les plans seront chamboulés en cas de forfait définitif de ces trois joueurs, il se veut rassurant. « Déjà lors de la séance d’entraînement tenue hier soir, la motivation était toujours présente. Nous aurons certes à nous surpasser afin d’atteindre les objectifs fixés, à savoir une place en finale pour la sélection masculine et le podium pour la sélection féminine. Je souhaite que cette situation puisse transcender le groupe et qu’elle ne remette pas en cause nos ambitions ».
D’ailleurs, dans l’optique de la préparation des JIOI, une confirmation verbale a été obtenue auprès du Ministère de la Jeunesse et des Sports pour le déplacement des deux présélections à l’île de la Réunion du 13 au 17 mai prochains. Pour rappel, des sorties sont prévues face aux meilleures équipes de l’île soeur. Quant au tournoi international prévu en juin sur notre sol, il pourrait être agrémenté par la présence d’une équipe d’anciennes vedettes françaises. Dans un premier temps, cette équipe avait annulé sa venue, mais Jackson Richardson, figure emblématique de la sélection française au cours des deux dernières décennies, a relancé la possibilité de ce déplacement. Quant aux sélections masculine et féminine de la Guinée et du Congo, elles ont déjà confirmé leur participation.