L’Association mauricienne de handball (AMH) veut davantage jouer la carte jeunesse cette saison. Outre la possibilité d’organiser le Challenge Trophy sur le sol local et la préparation en vue des Jeux de la CJSOI, cette instance souhaite que les différentes équipes seniors aient également en leur sein des formations cadettes et juniors. De plus, elle veut que tous les atouts soient mis du côté des présélections nationales dans le cadre de la préparation des prochains Jeux des îles.
En somme, la fédération pense sérieusement à la relève. « L’émergence de ces équipes de jeunes ne peut que faire du bien à cette discipline et nous espérons que les équipes joueront le jeu. La tenue des Jeux de l’Avenir, des Jeux de l’Espoir et des tournois intercollèges permettra à ces jeunes de se mettre en évidence », souhaite Daniel Gérard, président de l’AMH. Dans ce contexte, ce dernier fait ressortir qu’un des manquements de la saison dernière demeure le fait que le festival réservé aux jeunes n’ait pu être organisé. « Ce sera une de nos priorités cette saison », tient-il toutefois à préciser.
À son avis, toute équipe seniors devra être composée d’un minimum de 10 joueurs et d’un maximum de 21. Ce sera d’ailleurs un des sujets qui seront débattus au cours de l’assemblée générale prévue le 22 février prochain. Tout comme celui concernant le problème des six joueuses du Curepipe Starlight qui ont décidé de se joindre au Cercle de Joachim, alors que les règlements actuels ne permettent le transfert que de deux joueuses uniquement.
En attendant, les présélections nationales placées sous la férule de Jason Chellen et Burty Caramsing (masculine), Ludovic Carré et Yvan Herbu (féminine) ont entamé leur préparation en vue des JIOI et, déjà, une certaine motivation est notée au sein des deux groupes. D’autant que les présélections bénéficieront de l’apport technique de Dominique Filleul, alors que des camps d’entraînement sont prévus la saison prochaine pour les handballeurs en France et les handballeuses à l’île de La Réunion.
Par ailleurs, un regard sur la saison dernière permet de constater que l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill a maintenu son hégémonie tant au niveau masculin que féminin. L’équipe masculine du Curepipe Starlight avait les arguments nécessaires pour bouleverser la hiérarchie, mais s’est de nouveau cassé les dents lors du débat décisif. Cette saison encore, les équipes des villes soeurs seront en position de force, mais il faudra suivre la progression du Cercle de Joachim en féminin si le transfert des six joueuses du CSSC est confirmé.
Reste que l’équipe masculine de la ville lumière a débuté la saison sur une note positive en s’imposant lors du festival organisé le mois dernier. La prochaine échéance sera le festival organisé par le Curepipe Starlight en mémoire d’un de ses anciens dirigeants, à savoir Guy Caramsing. Cette fois, les équipes féminines seront également concernées. S’ensuivront la Coupe de la République en mars et les championnats nationaux.
Au niveau international, l’AMH s’est portée candidate à l’organisation du Challenge Trophy. Une compétition qui devrait se dérouler en avril. Les entraîneurs sollicités sont Cédric Kistohurry et Axel Francis (sélection masculine), Sherone Raboude-Amoordon et David Malié (sélection féminine), soit quatre entraîneurs ayant réussi leur niveau 2.
Quant à la Coupe des clubs de l’océan Indien, elle se déroulera cette année à Madagascar. Le souhait demeure que Maurice sera cette fois représentée par deux équipes, et non uniquement par l’équipe masculine, comme cela avait été le cas aux Seychelles la saison dernière. L’autre compétition internationale au calendrier sera les Jeux de la CJSOI, qui dérouleront à Djibouti en fin d’année.
Si le président de l’AMH s’attend à une saison positive, il se dit toutefois déçu que le budget de fonctionnement accordé à cette discipline, soit Rs 1 million, n’ait pas connu une hausse. Néanmoins, il ne compte pas baisser les bras. « Il nous faudra penser positif en utilisant au maximum les ressources humaines. Il s’agira également de donner la chance aux joueurs en fin de carrière. »