L’Association mauricienne de handball (AMH) a, enfin, tenu son assemblée générale élective, hier au siège de la fédération à Phoenix. Les élections ont été conduites par Kaysee Teeroovengadum, secrétaire général du Comité olympique mauricien (COM). Si dans un premier temps Benoît Souchon a plaidé pour un renvoi des élections, se basant sur la légitimité de certains clubs, l’exercice s’est quand même tenu avec l’accord de l’assemblée. « Il fallait que les élections aient lieu aujourd’hui. Il n’était plus question de les renvoyer à nouveau car on veut sauver notre handball. Sinon, on serait toujours à la case départ », lance un membre.
Kaysee Teeroovengadum, pour sa part, avance que « son travail consistait uniquement à conduire les élections et non décider qui est éligibles ou pas ». Il ajoute qu’un working committee a été mis sur pied justement pour clarifier toute cette affaire. « Tous les membres présents sont tombés d’accord pour passer aux votes », constate-t-il. Ainsi, 15 candidats, soit trois représentants par comité régional, étaient en lice pour former un bureau directeur de 11 personnes, qui gouverneront l’AMH pour les quatre prochaines années. De l’ancien comité exécutif, seuls Daniel Gérard, ex-président de l’AMH, Yony Jolicoeur et Burty Caramsing étaient présents.
Au dépouillement, ce sont Alain Caradec, Burty Caramsing, Jean-Marie Rock, Andy Serviable et Clency Venethethan qui ont récolté la majorité des voix, soit 12. Kristel Sandian et Jean-Claudel Botshare arrivent en deuxième position avec 11 voix. Yony Jolicoeur, Ludovic Carré et Thierry Étrange remportent sept votes. Sanjay Dabydin, Kinsley Colony, Gavin Goreeba et Jason Chellen en ont récolté six, alors que Daniel Gérard n’en a obtenu que cinq. Faut croire qu’après sept ans passés à la présidence, il ne bénéficie plus du soutien des 12 électeurs.
Daniel Gérard étant éliminé de la course à la présidence, ils n’étaient plus que quatre pour le dernier ticket. Et alors qu’on s’apprêtait à passer aux votes, une fois de plus, pour déterminer qui de Sanjay Dabydin, Kinsley Colony, Gavin Goreeba et Jason Chellen siègerait dans le nouveau comité directeur, les trois premiers nommés ont décidé de retirer leur candidature, laissant ainsi la dernière place à Jason Chellen. Ce dernier avec Alain Caradec, Burty Caramsing, Jean-Marie Rock, Andy Serviable, Clency Venethethan, Kristel Sandian, et Jean-Claudel Botshare, Yony Jolicoeur, Thierry Étrange, unanimement, ont voté Ludovic Carré comme président de l’AMH pour la période 2017 à 2020. Il aura Thierry Étrange comme son vice-président. Kirstel Sandian occupera les fonctions de secrétaire générale alors que Burty Caramsing a été reconduit au poste de trésorier. Une tâche qu’il occupait déjà avec l’ancien bureau lors de ces quatre dernières années.
Pour Ludovic Carré, qui d’emblée avait la présidence comme ambition, le but est maintenant de donner un nouveau souffle au handball mauricien. « On doit désormais travailler pour redorer le blason de notre handball. J’ai avec moi d’anciens joueurs et des passionnés du handball, avec qui je forme une équipe solide. Nous avons des idées sur comment y parvenir. Nous comptons mettre en place des commissions, au niveau technique, arbitrage, joueur et presse entre autres. Nous avons aussi comme priorité derelancer le championnat national et donner goût aux joueurs. Benoît Souchon a proposé un nouveau format de calendrier », a-t-il déclaré. La saison 2017/18 commencera le 12 août et elle ne sera déroulera pas au gymnase de Phoenix, qui est strictement réservé pour le basket-ball, sur ordre du ministère de la Jeunesse et des Sports.