Initialement prévue du 6 au 10 novembre, la Coupe des clubs de l’océan Indien de handball se déroulera finalement du 8 au 12 du même mois à Maurice. Cette décision a été prise au cours de la réunion de l’Association de handball de l’océan Indien (AHBOI) tenue samedi à l’hôtel Mount View à Quatre-Bornes.
Le président de cet organisme, Elvis Bonne, explique ce changement en raison des vols en provenance des Seychelles, les vols étant prévus les mercredis. Au cours de cette réunion qui avait vu la participation des représentants de Maurice, de La Réunion, des Seychelles, de Mayotte et de Rodrigues, il a été confirmé que les rencontres comptant pour la phase qualificative se dérouleront en deux mi-temps de vingt minutes. Une décision prise pour une récupération en vue des rencontres finales.
« Valeur actuelle, nous sommes sur la bonne voie. Nous espérons organiser un minimum de quatre rencontres par jour, avec le coup d’envoi à 10h ou 11h au gymnase de Phoenix. Au niveau de l’hébergement, une liste d’hôtels a été dressée », confie Elvis Bonne.
Du côté de l’arbitrage, il a été convenu qu’un stage dirigé par le Réunionnais Stéphane Errapah se tiendra deux jours avant le coup d’envoi de la compétition et que chaque île participante sera représentée par un binôme d’arbitres.
Au niveau des équipes participantes, La Réunion a déjà confirmé ses quatre représentants. Ce seront la Jeunesse Sportive Bénédictine et la Tamponnaise du côté masculin, le HBC Saint-André et le FC Port chez les dames. Les couleurs des Seychelles seront défendues par Super 8 de Mont-Fleuri (masculin) et Royal Queens (féminin), tandis qu’il est confirmé qu’une équipe masculine de Rodrigues sera sur place.
Du côté de Mayotte, l’équipe féminine de Koumbani a confirmé sa participation, alors que les noms des autres équipes seront officialisés à l’issue de l’assemblée générale élective de la fédération au cours du prochain week-end. Quant à Madagascar, elle devrait soumettre les noms de ses représentants à la fin de ce mois, alors que du côté mauricien les quatre représentants seront connus à l’issue des play-offs chez les hommes et du championnat national féminin.
Reste que les favoris à la consécration demeurent les équipes réunionnaises qui se trouvent actuellement en plein championnat. La Jeunesse Sportive Bénédictine, au sein de laquelle évolue le Mauricien Jessie Thérèse, a d’ailleurs réalisé un sans-faute jusqu’ici dans ce championnat avec cinq réussites en autant de sorties. Dirigée par Fernand Chane-Kune, cette équipe s’est renforcée par la venue du gardien de but Gérald Mondon et de Jordan Guillou.
Du côté féminin, le HBC Saint-André est désormais sous la férule de Gilbert Lejoyeux, qui a pris le relais à Catherine Duriez. Si Chloé Avril a mis le cap sur la France, Angélique Lebon est par contre venue renforcer le groupe. Par contre, le FC Port a renouvelé son effectif à l’intersaison, avec les départs de Claire Thiebault, Pascale Abrousse et Jocia Edmond, et les arrivées de Marie Galaor et de Juliana Boyer.