Au bout du compte, la fusion annoncée entre les équipes de handball de Roches Brunes Wolf et de l’Association Sportive Vacoas-Phoenix ne se concrétisera pas. Cette décision a été prise hier soir au cours d’une réunion entre dirigeants et joueurs de la formation de Roches Brunes.
Une fusion était envisagée dans le sens où les séances d’entraînement de Roches Brunes Wolf se déroulent à l’extérieur, soit sur le terrain du complexe Monique-Rayeroux, et l’entraîneur Nicolas Tuyau ne peut diriger ces séances en raison de certains soucis. Du côté de l’ASVP, un manque d’effectif se fait sentir. « Dirigeants et joueurs sont arrivés à la conclusion de ne pas scinder une équipe qui fêtera d’ailleurs ses dix années d’existence en septembre. Nous puiserons dans notre équipe de jeunes et nous essaierons d’obtenir au moins une séance d’entraînement par semaine au gymnase du Quorum », fait ressortir Nicolas Tuyau. Ce dernier partagera ainsi sa tâche au niveau de l’encadrement avec Ronnie Kong.
Il demeure évident que l’équipe de Roches Brunes, qui avait soutenu la comparaison face aux grosses cylindrées quelques saisons de cela, avait connu une baisse de régime la saison dernière. Pour preuve, sa non-qualification pour les play-offs. Qui plus est, certains de ses meilleurs éléments avaient tenté leur chance au sein d’autres équipes, à l’instar de Fabrice Mardaymootoo et Pascal Léonard (Curepipe Starlight), et Jean-François Lamarque (Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill). Toutefois, ce dernier joueur, après deux saisons au sein de l’USBBRH, rejoindra l’équipe de la ville lumière cette saison, au même titre que Frédéric Baillard, lui-même ancien élément de… Roches Brunes Wolf. Reste que l’équipe se veut ambitieuse cette saison en visant la troisième place.
Du côté de l’ASVP, on souhaitait ardemment que cette fusion se matérialise. « Nous espérons accueillir au moins huit joueurs et nous souhaitons également que Nicolas Tuyau apporte son soutien au niveau de l’encadrement », soutient l’entraîneur Stephane Soopramanien. Mais voilà, les données ont depuis changé.
Par ailleurs, la venue de Cédric Bonne et Guillaume Patient, deux anciens éléments de Curepipe Versailles, est confirmée du côté de l’USBBRH. Selon les renseignements obtenus, des démarches sont en cours pour l’éventuelle venue de deux joueurs malgaches. « Nous sommes encore au stade des négociations. Rien n’a encore été concrétisé et nous verrons plus clair d’ici à la fin de ce mois », nous a confirmé Gervais Dorasamy, dirigeant de cette formation. D’ailleurs, au sein de cette équipe qui court après un quinzième titre consécutif cette saison, on veut placer la barre à très bonne hauteur avec cet objectif de décrocher enfin la palme dans la Coupe des clubs de l’océan Indien. Compétition qui, pour rappel, se déroulera aux Seychelles en novembre.
Par ailleurs, il est confirmé que l’assemblée générale élective de l’Association mauricienne de handball se déroulera le samedi 2 mars au gymnase de Phoenix. La question qui reste posée demeure si l’actuel président, Daniel Gérard, pourra rempiler pour un nouveau mandat. Lui qui avait été élu pour la première fois en décembre 2009. Par la suite, un caretaker committee avait été institué en 2011 suite à la démission de trois membres du comité directeur, à savoir Alain Aliphon, Gervais Dorasamy et Pierre Martinet. De nouvelles élections s’étaient tenues en août de cette année 2011 et Daniel Gérard avait été confirmé à la présidence. Alors, deuxième ou troisième mandat ?
Les débats s’annoncent épiques tout comme c’est actuellement le cas au niveau de la Fédération mauricienne de lutte amateur. Quant à la Coupe de la République, elle devrait prendre son envol le 3 ou le 10 mars.