Champion de Maurice sur tapis vert la saison dernière, le Curepipe Starlight Sporting Club (CSSC) démarre la défense de son titre, aujourd’hui au gymnase de Phoenix  à 9h45. En effet, le CSSC affronte le Plaisance Sports Club, fort d’une victoire contre Rangers (32-15) en levée de rideau du championnat national de handball MHA-City Sport 2017/18.
Tout comme Plaisance SC, l’Union Sportive Beau-Bassin/ Rose-Hill (USBBRH) ou encore l’Association Sportive de Vacoas-Phoenix (ASVP), le Curepipe Starlight voudra lui aussi décrocher un premier succès. Selon Benoît Souchon, dirigeant du CSSC, son équipe y va en ce sens sans pour autant sous-estimer son adversaire du jour. « Nous sommes dans un état d’esprit compétitif comme ce fût toujours le cas.  Nous aborderons ce match comme un prétendant au titre. L’équipe est bien, il y quelques jeunes de Bambous qui ont intégré l’équipe senior. Ce qui nous offre la possibilité de faire tourner l’effectif. Contre Plaisance, nous allons démarrer avec l’équipe première certes, mais nous allons aussi donner la chance à tout le monde de jouer en temps et lieu dépendant des situations. Nous sommes impatients de jouer notre premier match en championnat », dit-il. Cette joute face la formation de Plaisance est d’autant plus importante, sachant que le dimanche 22 octobre, les Curepipiens croiseront le fer avec l’USBBRH, l’ennemi juré.
Du côté de Plaisance, on a tout à prouver. Selon Andy Serviable, un des joueurs cadre de l’effectif,  son équipe doit franchir un palier cette saison, et cela commence par une victoire aujourd’hui. « Nous comptons jouer crânement notre chance en dépit que nous sommes des outsiders. « Nous avons à coeur de réaliser un match complet. Je pense qu’il est grand temps pour Plaisance de passer ce cap. Depuis la création du club en 2009, nous n’avons jamais battu le CSSC. Les joueurs sont motivés, en forme et réguliers à l’entraînement. Nous avons travaillé au niveau défensif aussi bien qu’offensif. Nous ne venons pas avec la fleur au fusil », avance-t-il.  Cependant, le souci reste la disponibilité de leur défenseur expérimenté, Eugélio Deschamps qui est incertain de pouvoir ternir sa place pour cause de blessure. À noter qu’à  11h30 à Phoenix toujours, l’équipe féminine de Plaisance sera aux prises avec celle des Rangers.