Après avoir tenu tête à l’ASPL 2000 et à un degré moindre à l’Association Sportive Vacoas-Phoenix, les Quatre Bornes Warriors ont finalement signé leur premier succès dans le championnat masculin de handball. Cette victoire, acquise sur le score de 38-20, a été enregistrée aux dépens des Curepipe Rangers, samedi au gymnase de Phoenix. Au cours de cette même soirée, le Curepipe Starlight a réalisé un doublé. Soit une nette victoire (54-13) pour son équipe masculine face aux Bambous Wanderers et un succès au couteau (24-20) de sa formation féminine aux dépens de l’Association Sportive Vacoas-Phoenix.
Pour leur baptême du feu dans cette compétition, les Quatre Bornes Warriors ont donc eu à patienter jusqu’à leur quatrième sortie avant de connaître le goût de la victoire. Un succès obtenu face à une équipe de Curepipe Rangers qui avait vu la lumière au bout du tunnel en disposant des Bambous Wanderers le 2 juillet. L’équipe de la ville des fleurs tentera désormais de maintenir cette lancée lors de sa prochaine sortie face au Plaisance HBC le samedi 23 courant.
De son côté, le Curepipe Starlight a de nouveau fait parler la poudre. Après avoir surclassé l’ASPL 2000 le 2 juillet, les vice-champions nationaux ont cette fois mis à mal les jeunes éléments de Bambous Wanderers. Le score éloquent de 54-13, avec déjà à la mi-temps un écart de seize buts (21-5) démontre la différence de classe entre les deux forces en présence. Au cours de ce débat, Fabrice Mardaymootoo et Daniel Yeung Yin avec 13 et 10 buts respectivement ont été les meilleurs réalisateurs du côté du CSSC. Une bonne mise en jambes donc avant le duel au sommet face à l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill le 23 juillet. Quant à Joe Marcellin et Steward Perrine, ils ont chacun réussi quatre buts pour l’équipe de Bambous.
Ce championnat se poursuivra samedi avec trois rencontres au programme : Plaisance HBC/Curepipe Blue Star (16h30), Bambous Wanderers/ASVP (18h30) et USBBRH/ASPL 2000 (20h30). En féminin, la seule rencontre disputée samedi dernier a favorisé les desseins du Curepipe Starlight. Face à une équipe accrocheuse de l’ASVP, les Curepipiennes ont difficilement fait la différence. D’autant que le score était de parité à la mi-temps (11-11).
Au cours de cette rencontre, la Malgache Jacqueline Rasoarivelo s’est de nouveau surpassée au sein de l’ASVP avec treize buts à son actif. Toutefois, elle devait écoper de trois sorties de deux minutes, ce qui a été au détriment de son groupe. Du côté du CSSC, qui a signé son premier succès, après deux défaites, Annecy Marguerite a été la plus en vue avec douze réalisations.
La prochaine rencontre prévue le 23 courant verra l’entrée en scène de l’USBBRH. Les championnes en exercice affronteront l’ASVP.