L’Association mauricienne de handball espère trouver une solution à l’amiable en ce qui concerne le transfert de six joueuses du Curepipe Starlight vers le Cercle de Joachim. De ce fait, une assemblée générale spéciale sera prévue le 22 février pour que des amendements soient votés pour permettre de modifier les statuts de l’AMH. En effet, un club a actuellement droit qu’à deux transferts et il est donc actuellement impossible d’officialiser les transferts.
La source du conflit entre le CSSC et ses joueuses est toujours encore trouble, certains avancent que les joueuses n’ont pas digéréle fait de n’avoir pas fait le déplacement pour la CCOI aux Seychelles et qu’il existe aussi un désaccord avec la haute direction du club. Les Charonne Caramsing, Cindy Ji, Sherone Raboude, Jacqueline Rasoariveho, Marlyse Desmarais et Sandrine d’Autruche voient donc leur avenir dans cette discipline être suspendue à la décision qui sera prise lors de  l’assemblée spéciale. De son côté, Daniel Gerard, le président de l’AMH espère qu’une solution à l’amiable soit trouvée.  » Une bonne partie de ses joueuses forment l’ossature de la sélection nationale et cela serait vraiment dommage si ces dernières soient privées de compétitions. L’équipe nationale en pâtirai, » a-t-il déclaré…affaire à suivre.