Drôle de situation au gymnase de Phoenix le week-end dernier dans le cadre de la Coupe de la République en handball. À l’issue de la première demi-finale féminine face au Cercle de Joachim samedi, les dirigeants du Curepipe Starlight ont logé une protestation officielle sur la feuille de match. Le lendemain, les joueuses de l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill et du BBRH Plaisance HBC ont effectué un sit-in au moment du coup d’envoi de la seconde demi-finale et ont ainsi refusé de disputer la rencontre. De plus, une protestation a été émise sur la feuille de match.
La raison du mécontentement des éléments de ces trois équipes demeure le problème d’appellation de l’équipe de Joachim. Est-ce Cercle de Joachim ou Joachim Handball Club ? Sur le calendrier du tournoi émis par l’Association mauricienne de handball (AMH), il est stipulé Cercle de Joachim, et il en est de même sur le maillot des joueuses. Or, cette équipe regroupe en son sein six joueuses du Curepipe Starlight.
La motion présentée lors de l’assemblée générale annuelle de l’AMH en février dernier pour une dérogation à l’effet que ces joueuses puissent toutes se joindre au Cercle de Joachim a été rejetée pour vice de forme, et il était question de lancer le Joachim Handball Club avec ces six joueuses et celles qui défendent les couleurs du Cercle de Joachim.
De ce fait, les dirigeants du CSSC, de l’USBBRH et du BBRH Plaisance HBC se sont concertés pour effectuer une action collective et ont tenu une conférence de presse conjointe ce matin. Un de leurs griefs demeure comment une équipe peut aligner six joueuses transférées, alors que les règlements n’en autorisent que deux. Ils se demandent également si une usurpation d’identité n’a pas eu cours et pourquoi les clubs n’ont pas été informés de ce changement d’appellation.
La présence de la Malgache Jacqueline au sein de cette équipe est également une source d’interrogation pour eux. Ces dirigeants comptent ainsi mener une enquête approfondie et envisagent d’alerter l’ICAC. Il est également à noter que la protestation sur la feuille de match de dimanche concerne aussi l’absence du commissaire du match.
Actuellement à Rodrigues dans le cadre d’une opération-détection en compagnie des entraîneurs nationaux de la sélection masculine, Jason Chellen et Burty Caramsing, dans le cadre du Challenge Trophy et des Jeux des îles, Daniel Gérard digère mal cette tournure des événements. Le président de l’AMH n’a ainsi pas mâché ses mots. « Il existe certainement un forum pour émettre des protestations, soit alerter la fédération, et non effectuer un sit-in. À mon retour au pays jeudi, nous aviserons de la situation, mais déjà je peux garantir que des sanctions vont être prises ».
Il soutient également que la finale féminine prévue le 27 courant aura bel et bien lieu. Reste à savoir maintenant si l’USBBRH disputera bien sa rencontre prévue ce soir face à Joachim dans le cadre du festival organisé par le comité régional de Curepipe.
Au niveau purement sportif, Joachim a donc disposé du Curepipe Starlight 25-17 (mi-temps 15-8). Chez les hommes, une nouvelle finale USBBRH/Curepipe Starlight sera à l’affiche. Le premier nommé a pris le meilleur de Roches Brunes Wolf sur le score de 39-14 (mi-temps 18-4), tandis que les Curepipiens ont fait la différence face au BBRH Plaisance HBC (37-22). À la mi-temps, ils avaient déjà pris leurs distances (19-8).