Daniel Gérard de nouveau à la tête de l’Association mauricienne de handball (AMH). Le verdict est tombé à l’issue de l’assemblée générale élective organisée samedi au gymnase de Phoenix. Cette AG élective s’est finalement révélée fatale à Gervais Dorasamy et Alain Aliphon qui avaient soumis leur démission du comité directeur en mai dernier. Ce qui avait provoqué la dissolution de ce comité et la mise sur pied d’un caretaker committee.
Respectivement représentants du comité régional de Beau Bassin Rose-Hill et celui de Rivière Noire, Gervais Dorasamy et Alain Aliphon n’ont pu passer la rampe. Et ce, au même titre que Bose Soonarane et Elvis Bonne. De ce fait, aucun membre de l’Union Sportive de Beau Bassin Rose-Hill ou du comité régional des villes soeurs ne sera représenté sur le nouveau comité directeur. Un comité sur lequel figurent plusieurs nouveaux venus, à savoir Bill Thérèse, Melissa Furlong, Alexandre Maurice Marie, Arnaud Maniacara, Daniel Malabar, Sylvie Louise et Jean-Noël Genave.
Le grand perdant demeure incontestablement Elvis Bonne. Ancien président, puis ancien trésorier de cet organisme, il se retrouve cette fois hors du comité, mais conserve toutefois son poste de trésorier du Comité olympique mauricien et celui de président de l’Association de handball de l’océan Indien.
Reste que Daniel Gérard se dit heureux de se retrouver à la tête de ce qu’il considère comme « une équipe soudée. » Et de parler de ses projets à court terme. « Beaucoup de travail nous attend et nous aurons à relancer les différentes commissions et à coopter quelques membres compétents. Même si l’objectif demeure de vulgariser cette discipline au niveau des jeunes, nous espérons également lancer les championnats nationaux d’ici à la fin du mois prochain. »
D’ailleurs, une réunion prévue samedi prochain permettra d’établir dans les grandes lignes le calendrier de cette fin de saison. Même s’il est quasiment certain que les équipes mauriciennes ne seront pas en action à la Coupe des clubs de l’océan Indien à Mayotte en novembre prochain en raison des frais élevés de déplacement, il n’en demeure pas moins que l’AMH compte y déléguer un représentant. D’autant que la prochaine édition de cette manifestation se déroulera à Maurice l’année prochaine.
« Nous mettrons également l’accent sur les jeunes et les éléments féminins », ajoute Daniel Gérard, qui soutient qu’il ne fera pas de one-man show à la tête de cet organisme.