« Est-ce que le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) à réellement envie de faire avancer le Handball à Maurice ? », se demande Daniel Gérard, président de l’Association mauricienne de handball (AMH). Cette question, il se l’a posé après que le MJS a rejeté la demande de la fédération de lui accorder une avance de Rs 190 000 de son budget de l’année pour qu’il puisse s’organiser comme il se doit pour la Coupe des Clubs de l’océan Indien (CCOI) qui se tient actuellement au gymnase de Phoenix dans des conditions difficiles.
L’évaluation de l’AMH pour accueillir cet évènement s’élève à Rs 370 000, une somme que Yogida Sawmynaden, ministre de la Jeunesse et des Sports a refusé de lui accorder après avoir consulté son ministère. Faute de mieux, l’AMH a dû se contenter uniquement d’un « top up » Rs 17 000 sur les Rs 163 000 restantes de son budget courant, ce qui fait un total de Rs 180 000. Et c’est avec cette modique somme que l’AMH a dû se débrouiller pour tenir cette CCOI, considéré comme un mini Jeu des Îles, regroupant les meilleurs clubs de handball de l’océan Indien. Un défie qui pèse lourd sur les bras de Daniel Gérard.
 » Nous avons besoin de plus de 1000 bouteilles d’eau pour les 16 équipes engagées dans la compétition. Nous devons également s’attacher les services de plusieurs chauffeurs pour transporter les différentes  délégations et en plus de ça, régler les frais d’essence. Et nous avons six jours de compétition. Rien que pour cela, les dépenses dépassent largement les Rs 180 000 sans compter les achats des trophées et des médailles », fait-il ressortir. « Nous n’avons pas d’autre choix que d’aller quémander de l’aide aux sponsors, aux personnes disposées à nous aider volontairement. Cette organisation est douloureuse! », lâche-t-il.
Conscient de sa tâche, le président de l’AMH affirme qu’il fera tout ce qui est en son pouvoir pour que la CCOI se passe dans les meilleures conditions possibles. Toutefois, il fustige l’attitude du ministère à l’encontre du handball mauricien. « J’ai l’impression qu’il ne veut pas nous aider à faire progresser le hand. Le MJS ne s’est pas montré conciliant sur ce dossier. Je me demande si le handball sera inscrit aux JIOI de 2019 à Maurice ? », lâche Daniel Gérard.